"Faux ventre" : le couple de Montpellier présenté à un juge dans une enquête antiterroriste

  • A
  • A
"Faux ventre" : le couple de Montpellier présenté à un juge dans une enquête antiterroriste
Partagez sur :

Une jeune Française convertie à l'islam et son compagnon, originaires de Montpellier, vont être présentés jeudi à un juge antiterroriste qui pourrait les mettre en examen, a annoncé une source judiciaire. 

Ils avaient été initialement placés en garde à vue pour apologie de terrorisme dans une enquête menée localement. Mais le 17 décembre, une enquête antiterroriste avait été ouverte à Paris. Une jeune Française convertie à l'islam et son compagnon, originaires de Montpellier, vont être présentés jeudi à un juge antiterroriste qui pourrait les mettre en examen, a annoncé une source judiciaire.

Au centre de l'enquête, la découverte d'un mystérieux faux ventre de femme enceinte. Aucun explosif n'a été retrouvé, a-t-on toutefois ajouté. Cette femme de 23 ans est décrite comme islamiste radicale par des sources proches de l'enquête. Les enquêteurs ont découvert un faux ventre de femme enceinte qui aurait pu servir à dissimuler des objets, recouvert d'une couche d'aluminium. Un dispositif qui, selon le journal Midi Libre, aurait pu avoir pour finalité d'échapper à des détections. Le faux ventre avait été évidé artisanalement. 

Gardé à vue depuis lundi dans cette enquête antiterroriste, le couple a été déféré dans la nuit, a précisé la source judiciaire. A l'issue de leurs auditions, le parquet de Paris a ouvert une information judiciaire pour "association de malfaiteurs en vue de préparer des actes de terrorisme et financement d'une entreprise terroriste", visant le couple. La jeune femme est également susceptible d'être poursuivie pour "entreprise individuelle terroriste" de nature criminelle, a ajouté la source. Le parquet a requis le placement en détention provisoire du couple.