Un collège de Grenoble détruit par un incendie, la piste criminelle privilégiée

  • A
  • A
Un collège de Grenoble détruit par un incendie, la piste criminelle privilégiée
L'incendie a nécessité l'intervention de 75 sapeurs-pompiers pendant plusieurs heures.@ AFP
Partagez sur :

Le collège, qui abrite normalement 350 élèves, a été volontairement incendié dans la nuit de samedi à dimanche.

Un incendie d'origine criminelle a ravagé dans la nuit de samedi à dimanche le collège Lucie-Aubrac, situé à la Villeneuve de Grenoble, et était toujours en feu en début de matinée, a-t-on appris auprès des pompiers.

Des pneus et une moto volontairement incendiés. "L'incendie, qui a nécessité l'intervention de 75 sapeurs-pompiers, toujours sur place vers 10h00, a débuté à 02h00 du matin et les dégâts sont très importants", ont précisé les pompiers, confirmant une information du Dauphiné libéré. Selon le directeur de cabinet du préfet, Alexander Grimaud, qui s'est rendu sur place, "des pneus et une moto ont été embrasés volontairement à l'entrée du collège. À son arrivée sur place, une première équipe de pompiers a été caillassée, retardant les opérations, et le feu s'est propagé à l'intérieur du collège", a-t-il ajouté.

"Intolérable". "Ce genre d'acte est totalement intolérable. En incendiant un établissement scolaire, ce sont les valeurs de la République qui prennent feu", a poursuivi Alexander Grimaud, soulignant vouloir passer "un message de fermeté". Le maire de Grenoble Eric Piolle s'est également rendu sur les lieux du sinistre, indiquant que les 350 collégiens allaient être répartis dans d'autres établissements. Situé en zone d'éducation prioritaire, le collège Lucie-Aubrac, dans le quartier de l'Arlequin, au cœur l'ensemble de La Villeneuve de Grenoble, est doté d'une architecture originale qui évoque une soucoupe volante.