Un client abattu dans un bar de Marseille

  • A
  • A
Un client abattu dans un bar de Marseille
La victime est un commerçant qui tentait de protéger sa sacoche d'un vol.@ GOOGLE STREET VIEW
Partagez sur :

La victime est un chauffeur de car qui tentait de protéger sa sacoche d'un vol.

Il est la 25ème victime d'assassinat par balles à Marseille depuis le début de l'année. Un homme d'une quarantaine d'années est mort lundi matin dans un bar de la cité phocéenne. Il a été touché d'une balle dans le coeur, selon La Provence. Ce chauffeur de car de tourisme était inconnu des services de police, selon une source proche de l'enquête.

Le chauffeur se gare dans la station-service du 9e arrondissement de Marseille, dans le quartier de Mazargue, au sud de la ville, un lieu plutôt tranquille. Puis il traverse le rond-point et entre dans un bar. Il n'a pas remarqué qu'il était suivi par deux malfaiteurs cagoulés. Les deux hommes tentent alors de lui arracher sa sacoche, tandis que le chauffeur de car résiste.

Coups de crosse et balle en plein coeur

Il reçoit plusieurs coups de crosse d'un pistolet 9 mm sur la tête. Et dans la bagarre, un coup de feu part, touchant le chauffeur en plein coeur. Les deux malfaiteurs, qui avaient réussi à s'emparer de la sacoche, prennent la fuite sur un scooter. Selon La Provence, la sacoche "ne contenait pas d'argent liquide, hormis une poignée d'euros".

Toute la scène s'est déroulée devant le comptoir, en présence de clients paralysés par la peur. Arrivés peu après les faits, les marins-pompiers n'ont pas réussi à ranimer la victime.

Le préfet de police des Bouches-du-Rhône, Jean-Paul Bonnetain, le directeur départemental de la Sécurité publique, Pierre-Marie Bourniquel, et trois représentants du parquet, dont le procureur de la République, Jacques Dallest, se sont rendus sur les lieux. "Cela semble être une affaire à dimension crapuleuse mais on ne connaît pas les liens possibles entre la victime et les agresseurs", a souligné Jacques Dallest, précisant que la scène a peut-être été filmée par une caméra dans l'établissement.

Ce nouveau drame intervient alors que le "plan Danton", un dispositif de surveillance pour prévenir les braquages à l'occasion des fêtes de fin d'année, venait d'être activé dans le département. "Nous avions mis en place de façon anticipée un dispositif de protection des commerçants. Tous les matins, une patrouille passe faire l'ouverture de tous les bureaux de tabac. Nous avons prévu de renforcer ce dispositif mais on ne peut pas être partout tout le temps", a déclaré sur place le préfet Bonnetain.

Visite surprise de Manuel Valls

En déplacement en Corse, le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, a annoncé qu'il se rendrait à Marseille dans la soirée. "Sur la route du retour, je m'arrête à Marseille pour une réunion de travail avec les responsables des services de sécurité", a-t-il dit. "Marseille est gangrenée par cette violence et ces actes criminels", a estimé Manuel Valls.