Un car scolaire percuté par un TER

  • A
  • A
Un car scolaire percuté par un TER
@ MAXPPP
Partagez sur :

L'accident a fait 18 blessés, dans l'Yonne mardi soir. Une adolescente est dans un état grave.

Une collision entre un car scolaire et un train TER à un passage à niveau situé sur la commune de Jonches, près d'Auxerre dans l'Yonne, a fait au moins 18 blessés, mardi soir. Les médecins étaient toujours "réservés", mercredi, sur l'état de l'adolescente de 15 ans grièvement blessée.

Le chauffeur en garde à vue

Un chahut dans le bus serait à l'origine du drame. Le car transportait une trentaine de jeunes âgés de 14 à 16 ans. "Selon les premiers témoignages, il y aurait eu une bagarre qui se serait déclenchée dans le car, entraînant l'intervention du chauffeur, qui se serait arrêté sur le passage à niveau", a déclaré François Pérain, procureur de la République d'Auxerre, sur les lieux du drame.

"Le chauffeur a été placé en garde à vue", a-t-il précisé. "Les tests d'alcoolémie et de stupéfiants se sont révélés négatifs", a précisé Mireille Larrede, directrice de cabinet du préfet de l'Yonne.

La thèse d'un dysfonctionnement des barrières de ce passage à niveau, cependant considéré comme dangereux par la SNCF, n'était quant à elle pas privilégiée. "Les barrières du passage à niveau étaient levées au moment du passage du car. Elles sont intactes. Donc, a priori, le passage à niveau ne serait pas en cause. Mais des tests effectués cette nuit ou demain permettront sans doute d'y voir plus clair", a poursuivi le procureur de la République d'Auxerre.

Un impact important à l'arrière

Selon Abdelkrim Amoura, directeur de Réseau ferré de France pour la Bourgogne, "le bus a été heurté par l'arrière" peu avant 18H30. Sur place, dans la soirée, les secours dégageaient le car blanc, visible en travers de la voie de chemin de fer, avec un impact important à l'arrière droit du véhicule. "Le TER transportait une centaine de personnes qui sont indemnes. Elles ont été acheminées par bus à Auxerre", a précisé Abdelkrim Amoura. Le Conseil général a affrété un bus pour transporter les occupants du bus indemnes jusqu'à la commune de Saint-Florentin, sa destination initiale.

Le ministre de l'Education nationale Luc Chatel a annoncé mardi soir dans un communiqué qu'il avait demandé à l'inspecteur d'académie de l'Yonne de se rendre sur place pour le tenir informé de l'évolution du diagnostic de chacun des élèves.