Un cadavre dans la voiture d'Anita

  • A
  • A
Un cadavre dans la voiture d'Anita
Anita Ysebaert, 51 ans, a disparu le 7 août sans laisser de trace.@ MAXPPP
Partagez sur :

Il pourrait s'agir de la femme disparue le 7 août. L'autopsie devra confirmer cette hypothèse.

Un corps a été retrouvé dans la voiture découverte mardi en fin d'après-midi, près de Noyen-sur-Seine, en Seine-et-Marne. Il pourrait s'agir de celui d'Anita Ysebaert, la mère de famille disparue depuis dix jours, et propriétaire de la voiture, une 306 grise, immergée dans la Seine.

"La voiture est remontée", a expliqué le colonel Francis Formell, commandant du groupement de gendarmerie de Seine-et-Marne, au micro d'Europe 1 mardi soir. "Malheureusement, on a découvert un corps. Nous avons de fortes probabilités de penser que c'est madame Ysabaert, qui était à l'intérieur de la voiture, mais seul l'ADN pourra nous le confirmer", a ajouté le colonel.

La thèse de l'accident privilégiée

Pour le moment, la thèse de l'accident est privilégiée. "On ne sait pas ce qu'il s'est passé. Une des possibilités, c'est qu'à un moment, elle se soit égarée. Est-ce qu'elle a voulu faire demi-tour, qu'elle a raté son demi-tour ? Est-ce qu'elle n'a pas vu que le chemin n'aboutissait plus à rien ? Il était tard, il faisait nuit", a avancé Francis Formell.

Des experts de la gendarmerie sont actuellement sur place pour voir si des traces conforteraient l'hypothèse d'un dramatique accident de la route.

La famille reste discrète

Anita Ysebaert, 51 ans, avait disparu le 7 août sans laisser aucune trace. On sait que le chemin près du lieu de la découverte est étroit, et fait partie des itinéraires qu'a pu emprunter Anita, le soir de sa disparition. Ce jour-là, elle devait rentrer chez elle à Mouy-sur-Seine après avoir accompagné sa fille à Noyen-sur-Seine. Mais elle n’est jamais arrivée. Ses enfants ont alerté les autorités le lendemain, qui ont aussitôt lancé de vastes recherches.

Mardi soir, à moins d'un kilomètre du lieu du drame, dans le pavillon de sa fille, toute la famille était réunie discrètement. Sur leur voiture, l'avis de recherche avec la photo de la disparue était encore accroché. Le week-end dernier, des dizaines de personnes participaient encore à des battues dans les bois pour tenter de la retrouver.