Un braqueur trahi par sa chaussette

  • A
  • A
Un braqueur trahi par sa chaussette
@ MAXPPP
Partagez sur :

FAIL - Le malfaiteur l'avait oubliée dans le véhicule volé utilisé pour un braquage, en 2008, à Caen. Il a été condamné à 5 ans de prison.

Le malfaiteur avait (presque) tout prévu pour ne pas être identifié par les enquêteurs. Mais c'était sans compter sur... la chaussette oubliée dans le véhicule volé qu'il avait utilisé pour prendre la fuite après son braquage. Près de cinq ans après les faits, le jeune braqueur a été condamné mercredi à cinq ans de prison ferme pour un braquage commis en juillet 2008, à Caen, rapporte Ouest France.

De nombreux couacs lors du braquage. Dès le début, son braquage avait mal tourné. Lorsqu'il fait irruption dans un commerce de presse, le 9 juillet 2008, le voleur, armé d’un pistolet à grenaille, est confronté au refus de la patronne. Alors qu'il lui réclame le contenu de la caisse, son mari surgit de l'arrière boutique. Lorsqu’il arrive, le malfaiteur tire en direction de sa femme, sans l’atteindre. Le mari se jette alors sur le braqueur, mais ce dernier riposte en le blessant à la main.

Son ADN retrouvé sur une chaussette. Sentant que le braquage tourne mal, le braqueur prend alors la fuite. Il sort du commerce où un complice l'attend au volant d'une voiture volée. Sauf que les passants ont eu le temps de relever la plaque. Lorsque les policiers retrouvent le véhicule, à Hérouville-Saint-Clair, ils découvrent une chaussette à l'intérieur. Des analyses ADN permettent alors de confondre le braqueur, un homme de 23 ans. Ce dernier est ensuite placé sur écoutes et son implication est établie. Condamné à 5 ans de prison dont 2 avec sursis et mise à l’épreuve, le prévenu va faire appel.