Plusieurs blessés dans un accident de TER près de Montpellier

  • A
  • A
Plusieurs blessés dans un accident de TER près de Montpellier
Un arbre s'est abattu sur un train reliant Nîmes à Montpellier, après le passage d'un violent orage.@ SYLVAIN THOMAS / AFP
Partagez sur :

Plusieurs personnes ont été blessées mercredi après-midi dans un accident de TER entre Nîmes et Montpellier.

L'ESSENTIEL

Un accident de TER qui reliait Nîmes à Montpellier a fait mercredi après-midi huit blessés graves : un en état "d'urgence absolue" et sept autres en état d'urgence relative. Un précédent bilan fait état d'une dizaine de personnes grièvement blessées.

Les infos à retenir : 

- Un arbre s'est abattu sur un train reliant Nîmes à Montpellier, après le passage d'un violent orage

- Le bilan est de huit blessés graves dont un en état d'urgence absolue

- Les 250 passagers ont tous été évacués

Ce qui s'est passé. Le train, qui effectuait la liaison entre Nîmes et Montpellier, a percuté un arbre tombé sur la voie ferrée après avoir été déraciné lors d'un gros orage de grêle qui s'est abattu sur Montpellier et l'Hérault en début d'après-midi, ont précisé les secours. "A hauteur de Lunel vers 15h45, un TER a percuté à 140 km/h un arbre tombé sur la voie à la suite d'orages d'une rare violence dans la région", a indiqué la SNCF. L'arbre était "un très grand pin situé dans une propriété privée", donc ni sur le "domaine public ni sur une emprise ferroviaire", a-t-elle précisé.

"On était dans le train lorsque des grêlons de la taille d'une balle de ping-pong sont tombés puis on a entendu comme une explosion, le train a tremblé pendant quelques secondes et puis j'ai vu des gens qui avaient la tête en sang", raconte Justine, une Nîmoise de 35 ans présente à bord au moment de l'accident.

Le bilan provisoire. Une personne se trouve donc en état d'urgence absolue, et sept autres en urgence relative, ont indiqué les secours à Europe 1. Les 219 passagers sont tous pris en charge par les pompiers. "Une urgence absolue a été évacuée par hélicoptère. Le reste des impliqués a été évacué sur la salle des fêtes de Saint Aunès", un village à 3 kilomètres du Crès, a précisé la préfecture de l'Hérault dans un communiqué. Le conducteur, qui fait partie des blessés légers, "est particulièrement choqué", selon la SNCF.

80 pompiers sur place. Le TER présentait un impact frontal et sur le côté gauche de la voiture de tête. De gros moyens de secours ont été mobilisés, avec des hélicoptères et quelque 80 pompiers. Selon la SNCF, "l'accès est très compliqué, avec notamment de gros grêlons".

Sur les réseaux sociaux, les premières photos circulent, à l'instar de celle publiée par Aurore. 



"Une soixantaine de gendarmes ont été dépêchés pour organiser les premières opérations", a indiqué à la presse le commandant de gendarmerie Nicolas Chevrin précisant "qu'une enquête judiciaire doit établir les causes exactes de l'accident". La circulation des trains, totalement interrompue, devait reprendre en fin de soirée, avec passage sur une voie et au ralenti au niveau de l'accident.