Tuerie : la grand-mère parmi les victimes

  • A
  • A
Tuerie : la grand-mère parmi les victimes
@ REUTERS
Partagez sur :

L'identité de la quatrième victime de Chevaline est confirmée. Il s'agit de la grand-mère maternelle.

D'elle, on avait la certitude qu'elle était suédoise, son passeport en attestait. Mais son identité n'avait pas été formellement établie. La quatrième victime de la tuerie de Chevaline, en Haute-Savoie, qui vient s'ajouter au père Saad al-Hilli, à la mère Iqbal al-Hilli, et au cycliste amateur français, est la grand-mère maternelle des deux fillettes rescapées, a confirmé lundi le procureur de la République d'Annecy, Eric Maillaud.

"Nous avons confirmé qu'il s'agit de la grand-mère maternelle grâce à des éléments recueillis en Grande-Bretagne", notamment des déclarations de l'entourage des victimes, a déclaré le magistrat, précisant que des analyses ADN interviendraient plus tard.

Une grand-mère originaire d'Irak

La plus jeune des fillettes, qui a pu être entendue à deux reprises avant de regagner dimanche la Grande-Bretagne, avait dit aux enquêteurs ne pas bien connaître cette personne âgée qui se trouvait avec elle dans le véhicule.

Cette femme qui vivait en Suède mais qui était d'origine irakienne comme son fils, a été elle aussi tuée par balles. L'enquête se poursuit pour tenter de retrouver le ou les meurtriers. L'un des témoins-clés est sa petite fille de 7 ans, qui a assisté à toute la scène. Elle était lundi "toujours sous sédatifs", a indiqué le procureur de la République d'Annecy, mais elle pourrait être entendue dans les prochains jours. Son audition devrait être menée par des enquêteurs spécialisés dans le témoignage des enfants.