Tuerie en Guadeloupe : le suspect s'est tué

  • A
  • A
Tuerie en Guadeloupe : le suspect s'est tué
Un champion de tir est recherché en Guadeloupe. Il aurait tué six personnes de son entourage.@ GOOGLE MAPS
Partagez sur :

L'homme a tué six personnes, dont deux enfants, samedi soir. Il a été retrouvé mort dans sa voiture.

L'info. Trois hommes, une femme et deux enfants d'une même famille ont été tués samedi soir en Guadeloupe. Le principal suspect, un champion de tir, a pris la fuite. Il a été retrouvé dimanche matin mort dans sa voiture.

Six victimes. Le drame a eu lieu à Petit-Bourg, une commune située à une dizaine de kilomètres de Pointe-à-Pitre. Le suspect, un quadragénaire, champion de tir et dirigeant d'une société de gardiennage, aurait abattu son épouse ainsi que ses deux enfants de 10 à 12 ans, un oncle et son fils, et un autre oncle. Membre d'un club de tir, il se serait classé second, selon des informations non confirmées officiellement, aux championnats de France de ball-trap.

Quatre scènes de crime. Les enquêteurs ont relevé quatre scènes de crime sur le domaine familial où la drame s'est déroulé. Selon les premiers éléments, le suspect aurait utilisé deux armes à feu, de calibres 12 et 22 long rifle.

Le suspect retrouvé mort. Les gendarmes ont recherché le suspect toute la nuit, aidé par un hélicoptère utilisant un puissant projecteur. Il a finalement été retrouvé dimanche matin par un riverain, mort dans une voiture ne lui appartenant pas : son permis de conduire lui avait été retiré. Selon le procureur, qui s'est refusé à toute autre précision, la voiture était garée "à proximité des lieux, dans une pépinière". Selon une autre bonne source sur place, le suspect se serait tiré une balle dans la tête. Plusieurs armes à feu auraient, selon certaines sources locales, été retrouvées à bord de la voiture. Le procureur de la République de Pointe-à-Pitre, Guy Etienne, présent sur les lieux du sextuple crime samedi soir, avait lancé un appel radiodiffusé au meurtrier présumé, l'appelant à se rendre.

"Connu de la police". Décrit par des voisins comme "un homme de caractère", "pouvant être violent", ("pas très net", a même affirmé l'un d'eux) selon les indications recueillies dimanche, le suspect était "connu des services de police", a indiqué sans plus de précisions le procureur. Le mobile du sextuple meurtre pourrait résulter de tensions familiales liées, selon les sources, à une infidélité conjugale ou à un différend en rapport avec la propriété d'un terrain.