Tuerie d'Alsace : "il s'est senti victime"

  • A
  • A
Tuerie d'Alsace : "il s'est senti victime"
@ MAXPPP
Partagez sur :

L'assassin présumé en voulait beaucoup à sa nouvelle compagne et à sa famille.

La piste du drame familial se précise dans la tuerie d'Illfurth, où un homme a été tué et deux femmes, grièvement blessées, sont en état de mort clinique. L'auteur présumé, non connu des services de police, est un jeune homme de 32 ans, originaire de l'Eure. Il voulait depuis quelque temps quitter l'Alsace pour retrouver son garçon de cinq ans qui vit avec son ex-compagne en Bretagne.

Mais ce projet était loin de faire l'unanimité dans sa nouvelle famille. Sa nouvelle compagne n'avait d'ailleurs aucune intention de quitter la région. Résigné, l'homme, grand et réputé très gentil, envisageait alors de mettre fin à ses jours. C'est ce qu'il comptait faire mardi soir, alors qu'il accompagnait sa compagne chez son frère, éclusier, qu'ils devaient remplacer le temps de leurs vacances en Turquie, muni d'une carabine 22 long rifle.

"Il a pété un câble"

Au cours de la soirée, aucune discussion, aucune dispute ne sont venues ternir les débats. Les deux couples, accompagnés chacun de leurs deux enfants, sont même aller manger au restaurant avant de rentrer.

Puis, dans la nuit de mardi à mercredi, "il a pété un câble" selon les mots de Cyrille Cardonne, commandant de la compagnie de gendarmerie d'Altkirch. "Il s'est senti victime de je ne sais quoi, c'est la faute des autres. Et comme il n'a pas pu se suicider, il les a tué les autres", résume sur Europe 1 le procureur de la République Hervé Robin, qui précise que l'auteur présumé "ne conteste absolument pas les faits".

"Il n'a pas fait état de regrets"

Muni de sa carabine, il tire une balle dans la tête du maître des lieux, une autre dans celle de sa femme, puis une dernière dans celle de sa compagne à lui. Il aurait ensuite tenté d'abuser sexuellement la plus âgée des quatre enfants, âgée de 14 ans, après l'avoir ligotée. Mais cette dernière est parvenue à s'enfuir, finissant par prévenir les gendarmes après avoir tenté d'alerter ses parents, qu'elle a trouvé morts.

L'homme s'est rendu à la police de Mulhouse deux heures plus tard, avant d'être transféré à la brigade de gendarmerie d'Altkirch. "Pour l'instant, il n'a pas fait état de regrets", précise le procureur. L'assassin présumé a aussi dit qu'il n'aurait fait aucun mal aux enfants, qu'il voulait seulement les attacher pour s'enfuir. Vendredi, il devrait être mis en examen pour assassinats.