Tuerie : "ça ressemblait aux Experts"

  • A
  • A
Tuerie : "ça ressemblait aux Experts"
Le cycliste qui a découvert les corps sur cette route des Hautes-Alpes s'est confié à la télévision britannique jeudi.@ Reuters
Partagez sur :

Le cycliste qui a découvert les corps à Chevaline a témoigné pour la première fois à la télévision jeudi.

L'homme qui a découvert les corps le 3 septembre s'est exprimé pour la première fois à la télévision britannique jeudi. "Il y avait beaucoup de sang et des têtes trouées par des impacts de balles. Cela ressemblait à une scène de la série policière Les experts", a raconté sur la BBC Brett Martin, le cycliste britannique qui a découvert la scène du meurtre à Chevaline.

Comme à son habitude, Brett Martin, ancien de la Royal Air Force, était parti ce jour-là faire une promenade à vélo vers 14h30. Il a cru d'abord être le témoin d'un "terrible accident de voiture". "C'est le genre de choses sur lesquelles vous ne pensez jamais tomber dans votre vie", a-t-il expliqué dans cette interview traduit jeudi par LCI.

"J'ai pensé qu'il se reposait"

Le moteur de la BMW dans laquelle les corps ont été retrouvés était toujours en marche, selon lui. "Quand je me suis approché, la première chose que j'ai vue, c'est un vélo couché par terre. Comme j'avais vu le cycliste devant moi plus tôt, alors j'ai pensé qu'il se reposait".

L'homme poursuit son récit : "Je me suis encore rapproché, une enfant très jeune titubait sur la route et au début, j'ai pensé qu'elle était juste en train de jouer car on aurait dit, de loin, qu'elle tombait en rigolant comme le font les enfants", a-t-il expliqué. "Mais il est apparu clairement qu'elle était gravement blessée et qu'elle était couverte de sang".

Saad al-Hilli, 50 ans, sa femme Iqbal, 47 ans, et sa belle mère, 74 ans, ont été retrouvés morts dans leur voiture, tués par balles, sur une petite route peu fréquentée de Chevaline, le 5 septembre, de même qu'un cycliste français, apparemment victime collatérale. Les deux fillettes du couple âgées de 4 et 7 ans ont survécu à la fusillade, mais la plus âgée est toujours hospitalisée à Grenoble dans un état grave. Les enquêteurs attendent de pouvoir l'auditionner.