Trois policiers blessés à la Tour Eiffel

  • A
  • A
Trois policiers blessés à la Tour Eiffel
Des affrontements ont éclaté entre des vendeurs à la sauvette et les forces de l'ordre dimanche.@ Reuters
Partagez sur :

Des heurts ont opposé dimanche une centaine de vendeurs à la sauvette aux forces de l'ordre.

Mauvaise surprise dimanche pour les touristes. Alors que beaucoup étaient venus admirer la Tour Eiffel ou assister à la 9e Coupe du monde des sans-abri se tenant sur le Champ-de-Mars, des affrontements ont éclaté entre vendeurs à la sauvette et policiers.

Trois blessés, une dizaine d'interpellations

Vers 14 heures, près de la Tour Eiffel à Paris, une patrouille de police a été prise à partie par des vendeurs à la sauvette, qui ont rapidement appelé à l'aide d'autres vendeurs. Ils se sont alors retrouvés à une centaine, jetant des pierres et des bouteilles sur les forces de l'ordre.

Trois policiers ont été blessés et une dizaine de personnes ont été interpellées, selon la préfecture de police de Paris.

Une rumeur à l'origine des affrontements ?

Une rumeur pourrait être à l'origine de l'incident. Elle concernerait l'aggravation de l'état de santé d'un vendeur à la sauvette blessé vendredi soir, après s'être électrocuté en tentant de traverser la voie d'une ligne du métro pour fuir la police.

Selon la préfecture de police, son état serait au contraire en train de s'améliorer. "Malgré ses brûlures électriques, ses jours ne sont plus en danger", annonçait-elle dimanche.

Le directeur de cabinet du préfet de police, Jean-Louis Fiamenghi, s'est rendu sur place dans la journée et a déclaré "que chaque vendeur à la sauvette serait dorénavant systématiquement interpellé et qu'il n'y aurait plus aucune tolérance pour ces ventes".

Les vendeurs à la sauvette, souvent venus d'Afrique sub-saharienne, du sous-continent indien ou d'Europe centrale, se multiplient au pied de la Tour Eiffel en période d'affluence touristique.