Trois lycéens mis en examen pour avoir fabriqué des bouteilles explosives en Seine-et-Marne

  • A
  • A
Trois lycéens mis en examen pour avoir fabriqué des bouteilles explosives en Seine-et-Marne
En garde à vue, les trois mineurs ont reconnu avoir fabriqué ces bouteilles mais nient avoir voulu en faire usage. (photo d'illustration)@ MATTHIEU ALEXANDRE / AFP
Partagez sur :

Ils ont été repérés après avoir publié des vidéos sur le réseau social Snapchat. 

Sur les images, les trois jeunes se montraient en train de confectionner une banderole anti-FN. Jeudi 27 avril, trois lycéens de 17 ans ont été interpellés à Vaire-sur-Marne, en Seine-et-Marne. Un peu plus tôt dans la matinée, le lycée Gaston-Bachelard, à Chelles, alertait le commissariat. Deux élèves de terminale ont publié sur le réseau social Snapchat une vidéo les montrant en train d'exhiber une bouteille d'acide chlorhydrique, relate Le Parisien

Ils sèchent les cours. Les ados incitent par ailleurs leurs camarades à bloquer l'établissement le lendemain, pour contester les résultats du premier tour de la présidentielle opposant Marine Le Pen à Emmanuel Macron. Venus au blocage qui n'a finalement pas eu lieu, les policiers partent à la recherche de ces deux jeunes qui ont finalement décidé de sécher les cours. Les agents se rendent alors chez leurs parents mais personne n'est présent. Contactés sur leur lieu de travail, ces derniers expliquent que les deux garçons ont l'intention de se rendre à la manifestation, place de la République à Paris. Un des pères revient alors ouvrir son domicile pour permettre la perquisition des enquêteurs. 

Un mélange explosif. Dans le jardin où les vidéos ont semble-t-il été tournées, les forces de l’ordre retrouvent une bouteille en plastique contenant de l’acide chlorhydrique et deux bouteilles vides, détaille le quotidien. L’une d’elles contient des feuilles d’aluminium fondues dégageant une forte odeur d’acide. Un mélange explosif d’acide et d’aluminium destiné à blesser et que les deux adolescents ont visiblement testé dans le jardin : le voisinage a effectivement entendu des détonations la veille.

17 bouteilles explosives au total. A leur retour au commissariat à la mi-journée, les policiers aperçoivent l’un des suspects à la gare de Vaires-sur-Marne en compagnie d’un autre adolescent de 17 ans habitant Lagny-sur-Marne. Interpellés aussitôt, le second suspect de la vidéo se rendra, lui, au commissariat de Chelles de lui-même à 14 heures. Chez ses parents, les enquêteurs retrouvent 16 bouteilles d’acide et aluminium prêtes à l’emploi.

Mise en examen le 15 juin. En garde à vue, les trois mineurs ont reconnu avoir fabriqué ces bouteilles mais nient avoir voulu en faire usage. Les policiers n’ont pas pu déterminer si les jeunes avaient participé à la manifestation à Paris. Ni s’ils avaient utilisé leurs engins explosifs. Ces derniers seront présentés devant un juge des enfants le 15 juin prochain, en vue de leur mise en examen pour "participation à un groupement en vue de violences, de dégradations ou de destructions et pour fabrication d’engins explosifs ou incendiaires non autorisés".