Trois jeunes qui dépouillaient des touristes asiatiques interpellés

  • A
  • A
Trois jeunes qui dépouillaient des touristes asiatiques interpellés
Photo d'illustration
Partagez sur :

Mardi, la police a arrêté en flagrant délit trois détrousseurs qui visaient des touristes asiatiques, dont les voleurs sont particulièrement friands.

Ce sont des cibles qui aiguisent toujours autant l’appétit des voleurs. Les touristes asiatiques sont en effet réputés pour avoir toujours sur eux beaucoup de cash. Mardi, des policiers de la sureté départementale de Seine-et-Marne ont réussi à prendre en flagrant délit trois détrousseurs qui avaient pris l'habitude de pister les touristes chinois et d'attendre qu'ils descendent de leur car devant leur hôtel pour leur arracher leur sac à main. Parfois, les victimes trop résistantes pouvaient être trainées à terre.

De filature en filature. Cela faisait un moment que les policiers de la sûreté départementale avaient ces suspects dans le viseur. Suite à des vols commis avec un mode opératoire similaire sur des touristes chinois, une plaque d'immatriculation avait notamment été identifiée grâce à la vidéo-surveillance.

Répartis en sept voitures, les policiers étaient en donc train de filer les suspects, mardi, jusqu’aux champs Elysées où ces derniers effectuaient des repérages de touristes. Soudain, les malfaiteurs se mettent à suivre un bus de touristes asiatiques. A Créteil, à leur descente du car devant l'hôtel, deux femmes se sont fait arracher leur sac à main. Avec à l’intérieur du liquide et des bijoux.

Arrêtés à l'issue d'une course-poursuite. Les enquêteurs prennent alors en chasse les voleurs et une course-poursuite s'engage sur l’A86. Durant celle-ci, les suspects accrochent tout de même trois voitures de police, avant d'abandonner la leur en prenant la fuite à pied. Mardi vers minuit, les policiers parviennent à interpeller, en collaboration avec la Bac du Val-de-Marne, les malfaiteurs et à mettre la main sur le butin, qui a pu être rendu aux deux victimes.

Quel est leur profil ? Agés de 22 à 25 ans, les suspects sont très défavorablement connus des services de police, avec des dizaines d’affaires à leur compteur. Confondu dans ce dossier sur trois affaires de vol, mais susceptible d’être impliqué dans une dizaine d’autres, le trio de détrousseurs a été placé en garde à vue, mardi soir. Celle-ci a été prolongée jusqu'à jeudi.

Des milliers d'euros de butins cumulés. Vendredi, ils seront présentés à un juge d’instruction à Meaux, en vue de leur mise en examen pour vol en bande organisée et association de malfaiteurs. Pour ces faits, ils risquent jusqu'à dix ans de prison. Le préjudice total de leurs méfaits est évalué au minimum à plusieurs milliers d’euros.

La France et sa "mauvaise réputation". L'enquête devra établir si d'autres faits similaires commis dans la région parisienne peuvent leur être imputés et si d'autres personnes sont impliquées dans ces vols, a indiqué Emmanuel Dupic, le procureur adjoint de Meaux, jeudi. "Il est important de sévir contre ces vols qui donnent une mauvaise réputation à notre pays auprès des touristes chinois qui sont devenus des cibles privilégiées", a commenté le magistrat.