Trois ados tabassent un chauffeur de bus

  • A
  • A
Trois ados tabassent un chauffeur de bus
Bloqué dans sa cabine, le conducteur a été roué de coup par des adolescents agés de 13 à 15 ans seulement.@ MAXPPP
Partagez sur :

L’incident s’est déroulé samedi à Rambouillet, les jeunes n’avaient pas de titre de transport.

Un chauffeur de bus de 43 ans a été roué de coups samedi soir à Rambouillet, dans les Yvelines, par trois adolescents âgés de 13 à 15 ans qui lui ont démis l'épaule, a-t-on appris de source policière.

Les trois adolescents ont refusé de valider leurs tickets alors qu'ils embarquaient vers 20 heures dans le bus de la compagnie Veolia, stationné à la gare routière. Quand le chauffeur leur a indiqué qu'il allait "appeler la police", les trois jeunes l'ont roué de coups. C’est l’intervention d’un passager qui a mis fin à l’agression et fit fuir les adolescents. "L’un des jeunes, tellement sûr de son bon droit, est resté dans le bus", a même confié au Parisien une source proche de l'enquête.

Ils nient avoir frappé le conducteur

L'un des jeunes a été interpellé dans le bus par les forces de l'ordre prévenues par un témoin. Les deux autres agresseurs se sont présentés une heure plus tard au commissariat de la ville avec leurs parents. Devant les enquêteurs, les adolescents ont reconnu "avoir été dans le bus" mais ils ont nié avoir "donné des coups".

Connus des policiers pour des "incivilités", ils ont été déférés mardi devant un juge des enfants de Versailles. Un des trois jeunes a été placé mardi après-midi sous contrôle judiciaire avec l'interdiction de se rendre à Rambouillet, tandis que les deux autres devaient être présentés en fin de journée devant un juge des libertés et de la détention. Le parquet a requis le placement sous contrôle judiciaire des trois adolescents.

La victime, qui s'est recroquevillée sur elle-même, souffre de côtes cassées et d'un léger traumatisme crânien. Hospitalisé, le chauffeur de 43 ans a précisé de son côté qu'il n'avait pas voulu "répondre aux coups qui lui étaient portés". Il s'est vu octroyer 45 jours d'incapacité totale de travail.