Tremblay : fin des gardes à vue

  • A
  • A
Tremblay : fin des gardes à vue
@ MAX PPP
Partagez sur :

Dix jours après l’incendie d’un bus dans une cité, trois jeunes ont été entendus puis libérés.

Agés de 16, 17 et 19 ans, trois jeunes hommes ont été placés en garde à vue mercredi et jeudi dans les locaux de la direction territoriale de sécurité publique de Seine-Saint-Denis. Ils ont été entendus dans l'enquête sur l’incendie, le 31 mars dernier, d’un bus dans la cité sensible du Grand ensemble à Tremblay-en-France, en Seine-Saint-Denis.

Jeudi, en fin de journée, les trois hommes ont été libérés. Les enquêteurs n'ont pas donné d'autres précisions dans l'immédiat.

Violences sur fond de trafic de drogue

La tension est montée d’un cran dans le quartier du Grand ensemble le 29 mars avec le démantèlement d’un important trafic de drogue. Les enquêteurs ont découvert 980.000 euros en liquide et deux kilos de cocaïne dans un appartement. Une opération anti-drogue qui a été accélérée par la diffusion d’une enquête dans le magazine Haute Définition sur TF1. Dans cette première enquête, quatre personnes ont été mises en examen.

Deux jours plus tard, un bus a été incendié et un autre caillassé, au cœur même de la cité du Grand ensemble. Les chauffeurs avaient alors décidé de cesser le travail en signe de protestation. Ils ont été depuis reçus par Nicolas Sarkozy qui a promis de multiplier les opérations coups de poing dans les cités sensibles.