Trébeurden : un naufrage, des questions

  • A
  • A
Trébeurden : un naufrage, des questions
Seuls les deux enfants présents à bord du bateau portaient un gilet de sauvetage.@ MAXPPP
Partagez sur :

Un bateau a coulé dimanche soir à l’entrée de ce port des Côtes-d’Armor, faisant un mort.

Étaient-ils trop nombreux à bord de l’embarcation ? Dix personnes se trouvaient à bord du "Zizou", dimanche soir, quand cette barque motorisée a chaviré, à seulement 500 mètres de l’entrée de ce port des Côtes-d’Armor. Neuf personnes, dont deux enfants, ont pu être sauvées, mais une femme de 36 ans a perdu la vie dans l’accident.

D’après Le Télégramme, ils étaient partis à bord de ce bateau de 4,60 mètres pour pique-niquer sur la petite île Molène, située en face de Trébeurden. Les passagers étaient originaires du village, selon le quotidien local. Les conditions de navigation étaient plutôt difficiles, avec un vent soufflant à force 3 (soit 12 à 19 km/h) et une mer un peu agitée.

Un manque de prudence

Trop chargée, l’embarcation a pris l’eau par l’arrière et coulé rapidement. C’est un habitant de la ville qui a repéré, depuis chez lui, des personnes en difficulté accrochées à une balise, rapporte Ouest France.

Un accident imputable à un manque de prudence, a souligné sur Europe 1 le capitaine Loïc Noyelle, commandant de la compagnie de gendarmerie de Lannion, pour qui le drame "aurait peut-être pu être évité si le nombre de passagers dans le bateau avait été respecté, c’est-à-dire pas dix personnes sur un bateau qui ne compte que six places". Egalement en cause, l’absence de gilets de sauvetage : seuls les deux enfants en auraient été équipés.

L’opération de sauvetage a mobilisé pas moins de six ambulances sur place, un hélicoptère de la gendarmerie ainsi que des canots de sauvetage et une vedette de la SNSM. Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances exactes de l’accident. Les rescapés, hospitalisés en état d’hypothermie, n’ont pas encore été entendus.