Traque de Salah Abdeslam : "les forces des unités spéciales ont ciblé une maison"

  • A
  • A
Traque de Salah Abdeslam : "les forces des unités spéciales ont ciblé une maison"
@ AFP
Partagez sur :

Ahmed El Khannouss, adjoint au maire de Molenbeek, revient sur l'opération de police d'envergure qui s'est tenue vendredi.

"Les témoins directs de l'arrestation parlent d'un très jeune, d'une corpulence assez petite. Moi qui ai rencontré Salah Abdeslam, cela correspond à son profil et à son gabarit". Ahmed El Khannouss, adjoint au maire de Molenbeek a raconté sur Europe 1 l'opération d'envergure qui s'est déroulée vendredi dans ce quartier de Bruxelles.

"Une balle dans la jambe". "D’une manière assez rapide, les forces des unités spéciales ont ciblé une maison sans évacuer un périmètre de sécurité car ils voulaient se saisir d’une ou plusieurs personnes", raconte Ahmed El Khannouss. "Ils ont exigé que la personne qui était réfugiée sorte les mains en l'air. Une personne est sortie avec une casquette vissée sur la tête. Elle s’est mise à courir. Elle n’a pas répondu aux sommations de la police anti-terroriste qui a tiré. La dernière information que l’on m’a donnée, c’est qu’il était blessé et qu’il aurait eu une balle dans la jambe et qu’il s’agirait de Salah Abdeslam."