Trappes : trois personnes encore à l'hôpital

  • A
  • A
Trappes : trois personnes encore à l'hôpital
L'état des personnes transportées à l'hôpital ne suscite pas d'inquiétude@ Capture d'écran google map
Partagez sur :

Sur les 42 personnes intoxiquées samedi, trois sont encore sous surveillance médicale.

Trois personnes sur les quarante deux hospitalisées après une intoxication alimentaire lors d'une fête de famille à Trappes dans les Yvelines, samedi soir, étaient encore dimanche sous surveillance médicale, a-t-on appris auprès de la préfecture des Yvelines.

Les personnes intoxiquées avaient transportées dans les hôpitaux de Trappes, de Rambouillet, ainsi qu'à l'hôpital André-Mignot au Chesnay, dans les Yvelines.

Des maux de ventre et des vomissements

"Une fête a rassemblé les membres d'une famille musulmane, samedi à Trappes, et à cette occasion les convives ont pris chacun leur repas, les hommes séparément des femmes et des enfants", a expliqué à le sous-préfet de permanence, Marc Chappuis. "Trois à six heures plus tard, un groupe de quarante personnes essentiellement des femmes avec deux ou trois enfants ont été pris de maux de ventre et de vomissement", a-t-il poursuivi.

"Trois personnes dont un enfant sont en surveillance médicale notamment à cause de leurs antécédents médicaux", a précisé dimanche le sous-préfet. Selon lui, "aucune aggravation n'a été observée". Des prélèvements ont été effectués afin de connaître l'origine de cette intoxication alimentaire. "Nous sommes toujours dans l'hypothèse d'un défaut de conservation de la nourriture ou d'une rupture dans la chaine du froid des fruits de mer par exemple ou un problème de réchauffage du riz", a ajouté Marc Chappuis.

Selon des témoins, les femmes hospitalisées auraient mangé des fruits de mer ainsi que du riz.