Trafic de drogue à Roissy : où en est l'enquête ?

  • A
  • A
Trafic de drogue à Roissy : où en est l'enquête ?
@ AFP
Partagez sur :

Deux agents de police ont été arrêtés dimanche, à l'aéroport de Roissy, dans le cadre d'une enquête sur un vaste trafic de drogue. 

L’info. Les deux fonctionnaires de la police aux frontières (PAF) ont été arrêtés à l’aéroport de Roissy, dimanche, en possession de valises contenant d’importantes quantités de cocaïne. Au total, une quinzaine de personnes ont été placées en garde à vue. 

Surpris en flagrant délit. Selon les informations recueillies par Europe 1, la mission présumée des deux policiers consistait à sortir la cocaïne de l'aéroport afin que celle-ci soit remise aux trafiquants. En poste depuis quelques années à l'aéroport de Roissy, les deux agents ont été interpellés sur le tarmac, vers 11 h30, alors qu'ils venaient de contrôler des passagers en provenance de Punta Cana, en République dominicaine. 

40 kg de poudre blanche. Dans le coffre de leur voiture de service sérigraphiée "police", les enquêteurs ont retrouvé deux valises contenant chacune une vingtaine de kilos de poudre blanche et qu'ils venaient de récupérer auprès des passagers contrôlés. Cette arrestation, effectuée dans le cadre d’une commission rogatoire délivrée par un juge d’instruction parisien, s'inscrit dans le cadre d'un coup de filet plus vaste, fruit de deux ans d’enquête.

>> LIRE AUSSI - Roissy : deux policiers interpellés pour trafic de drogue

Qui étaient ces deux policiers ?  Placés en garde à vue, le brigadier chef de 53 ans et le gardien de la paix de 35 ans étaient aussi délégués syndicaux. Ce dernier, d'allure toujours très soignée, selon des témoignages recueillis par Europe 1, affichait un bronzage impeccable et faisait même retoucher ses uniformes pour qu'ils soient parfaitement ajustés. C’était un policier avec beaucoup d’entregent, bien connu à Roissy. Fêtard invétéré, il se trouve être le neveu de l'un des rois de la nuit en France. 

Le chef présumé du réseau arrêté. Enfin, parmi les gardés à vue figure le commanditaire présumé du trafic, âgé de 39 ans, et interpellé alors qu’il était à la recherche du plus jeune des deux policiers, sans savoir qu’il avait été arrêté. L’arrestation à Saint-Cloud, dans les Hauts-de-Seine, s’est révélée très musclée : un policier a dû ouvrir le feu en pleine rue. Blessé, le suspect était hospitalisé dimanche soir.

Une dizaine d’interpellations. Des proches du commanditaire et des deux policiers, dont leurs femmes et maîtresses, ont aussi été arrêtés. Au total, 15 personnes ont été placées en garde à vue, toutes de nationalité française. Elles se trouvaient toujours lundi soir en garde à vue à Nanterre et Versailles. Ces auditions qui pourront durer jusqu’à 96 heures devraient permettre de répondre à ces questions : quelle quantité de cocaïne ces deux policiers ont-ils fait passer depuis deux ans ? Qu'ont-ils obtenu en retour ?