Toulouse : il s'immole dans une mosquée

  • A
  • A
Toulouse : il s'immole dans une mosquée
L'imam de la mosquée "El Nour" où un homme s'est immolé samedi soir.@ MAXPPP
Partagez sur :

L'homme, qui avait des problèmes psychiatriques, est mort dimanche des suites de ses brûlures.

Brûlé à 90% et dans un état critique, l'homme qui s'était immolé samedi soir dans une mosquée de Toulouse est mort dimanche en début de soirée au CHU de Montpellier.

Samedi à 19h45, l'homme de 49 ans a tenté de s’immoler dans la mosquée "El Nour" où un homme s'est immolé samedi soir.d’Empalot à Toulouse. Plus tôt dans la journée, il s’en était pris verbalement à l’imam et à sa femme, avant de retourner chez lui. Entre-temps l’imam, inquiet, a prévenu la police. Mais quand elle est arrivée chez le suspect, il était déjà reparti. Direction la mosquée, à nouveau, où il s’est arrosé d’essence avant de s’immoler par le feu. Les fidèles, qui préparaient le repas de rupture du jeûne devant la mosquée, lui ont apporté les premiers secours avant son hospitalisation . Aucun autre blessé n’est à déplorer.

Des troubles mentaux

L'affaire a pour seule origine les troubles mentaux de l'individu, a assuré la préfecture : "c’est un schizophrène, c’était simplement quelqu’un d’énervé dans un délire paranoïaque. Il n’y avait pas de message, il n’y avait pas de raison objective", a assuré Françoise Souliman, secrétaire générale de la préfecture de Toulouse, sur Europe 1. L’homme avait déjà passé des séjours en hôpital psychiatrique.

La mosquée, qui peut accueillir jusqu’à 300 personnes, a été endommagée. Les prières de 21h15 se sont tenues dans les coursives des immeubles du quartier. Compte tenu du ramadan, la préfecture, la mairie et l’imam ont cherché durant la nuit une nouvelle salle de prière pour que le culte puisse reprendre à 4h. Leur choix s’est finalement porté sur le gymnase d’une école voisine.