Toulouse: des éléments troublants (procureur)

  • A
  • A
Partagez sur :

"Il existe des éléments qui justifient qu'on se pose très sérieusement la question d'un lien" entre la fusillade ayant fait quatre morts, dont trois enfants, et un blessé grave devant un établissement juif de Toulouse et les assassinats de parachutistes de la semaine dernière, a indiqué lundi le procureur de la République.

Le tueur du collège-lycée Ozar Hatorah de Toulouse était muni de deux armes, dont une de même calibre 11.43 que celle utilisée contre les parachutistes, à Toulouse, le 11 mars, et à Montauban, jeudi, a-t-on appris lundi de sources policières.

Selon le procureur, présent sur les lieux de la fusillade, l'homme se serait déplacé "à moto ou en scooter". De leur côté, des témoins ont décrit un puissant scooter mais divergent sur la couleur de celui-ci, noir et blanc selon les uns, noir selon d'autres.

>> EN DIRECT - Pour retrouver les dernières infos sur la fusillade de Toulouse, cliquez-ici.