Toulon : un commerçant doit payer 186.000 euros pour avoir fermé le 14 juillet

  • A
  • A
Toulon : un commerçant doit payer 186.000 euros pour avoir fermé le 14 juillet
Le commerçant doit régler la facture pour avoir fermé le 14 juillet. @ Capture d'écran Facebook "Pour ne pas avoir imposé à mes salariés de venir travailler"
Partagez sur :

D'après le règlement intérieur voté par le centre commercial, le gérant de la brasserie aurait dû ouvrir le jour de la fête nationale. 

10 euros le mètre carré par tranche de 5 minutes de fermeture... La facture est salée. Le gérant d'une brasserie du centre commercial Grand Var Est près de Toulon a reçu un courrier le 3 août de la direction du centre lui réclamant 186.624 euros pour ne pas avoir ouvert son commerce le 14 juillet, rapporte Var-Matin mardi.

"Non respect du règlement intérieur". Patrick Brun s'est vu infliger cette pénalité pour "non respect du règlement intérieur", d'après la facture qu'il a partagé sur Facebook. Le groupement d'intérêt public, qui réunit les commerçants du centre commercial, avait voté l'ouverture de 7 dimanches et 6 jours fériés dans l'année.

12 boutiques pénalisées. Mais le gérant de la brasserie n'est pas le seul : 12 boutiques ont baissé le rideau le jour de la fête nationale. Et les pénalités sont tout autant salées pour ces commerces : 72.000 euros pour le tabac, 58.000 euros pour la bijouterie, 40.000 euros pour le chocolatier... Patrick Brun a décidé de contester cette pénalité devant la justice et a lancé une pétition en ligne.