Toujours aucune trace de la joggeuse disparue

  • A
  • A
Toujours aucune trace de la joggeuse disparue
Marie-Jeanne est portée disparue depuis samedi soir. Plus de 200 gendarmes sont partis à sa recherche.
Partagez sur :

Marie-Jeanne est portée disparue depuis samedi. Des bénévoles ont participé aux recherches lundi.

Les recherches restaient vaines lundi soir à Tournon-sur-Rhône, en Ardèche, pour tenter de retrouver Marie-Jeanne. La jeune fille de 17 ans est portée disparue depuis samedi soir. Elle était partie faire un jogging, sans son portable, sur les hauteurs de la ville. Et elle n’est jamais rentrée chez elle.

Plus de 200 gendarmes, épaulés par des pompiers et une centaine de bénévoles ont participé aux recherches lundi sur les hauteurs escarpées et boisées de Tournon-sur-Rhône. "Je me dis qu'on aura fait tout ce qu'on pouvait faire pour la retrouver", a confié Estelle, une voisine, au micro d'Europe 1.

Le périmètre des recherches a été étendu lundi "pour confirmer qu'il n'y avait pas d'indices probants, et nous n'avons rien trouvé malgré un dispositif conséquent", a reconnu le lieutenant-colonel Olivier Medard.

Des recherches vaines

Depuis samedi minuit, un important dispositif de recherches a été mis en place, comprenant plus de 200 hommes, un hélicoptère et cinq équipes cynophiles. Dimanche soir, l'hélicoptère de la gendarmerie, équipé d'une caméra thermique et de lunettes de vision nocturne, a survolé jusqu'à 22h30 la zone autour du domicile familial dans un rayon de 10 kilomètres, allant jusqu'au Rhône. En vain.

"Aucune piste n'est privilégiée", a rappelé le commandant des gendarmes Emmanuel Josse lundi comme l'avait fait dimanche le procureur de la République de Privas, Christophe Raffin, qui a ouvert une enquête pour "disparition inquiétante de mineur". Le magistrat avait toutefois admis que l'hypothèse de la fugue était peu vraisemblable, "aucun élément" ne laissant penser à "un départ volontaire".

Trois pistes envisagées

Trois pistes sont envisagées. La fugue, un accident et un enlèvement. Pour le maire de Tournon-sur-Rhône, Frédéric Sausset, la première est une hérésie. "La fugue me paraît la solution certainement écartée. Je ne vois pas pourquoi cette gamine qui n’avait aucun problème avec ses parents et qui n’avait pas de famille alentour aurait pu faire une fugue", explique-t-il. D'autant que cette lycéenne sans histoire est une brillante élève qui devait passer son bac de Français lundi.

Autre hypothèse : "après il y a l’accident, une chute, sachant qu’il y a beaucoup de petits précipices sur ce plateau, c’est une possibilité. La troisième, la piste criminelle pèse de plus en plus puisqu’il y a beaucoup de gendarmes sur le secteur pour ne rien trouver", assure le maire, avant d'évoquer la présence de nombreux saisonniers et de touristes dans la région en cette saison. Et de conclure : "donc l’inquiétude est là".

Le parquet de Privas a ouvert une enquête pour "disparition inquiétante de mineur". Marie-Jeanne mesure 1,65 mètre, a des cheveux noirs longs et lisses, la peau mate et pèse environ 60 kilos. Si vous avez des informations sur la disparition de la jeune fille, téléphonez au 04 75 20 91 00.