Tortures en colocation : le meneur condamné à 15 ans ferme

  • A
  • A
Tortures en colocation : le meneur condamné à 15 ans ferme
Pendant plusieurs mois quatre colocataires ont infligé des sévices cruels à leur cinquième colocataire.@ AFP
Partagez sur :

Pendant plusieurs mois quatre colocataires ont infligé des sévices cruels à leur cinquième colocataire.

Le principal accusé dans le procès des tortures infligées de février à septembre 2012 à une femme vivant en colocation avec lui à Boulogne-sur-Mer a été condamné jeudi à 15 ans de prison ferme par la cour d'assises du Pas-de-Calais. La cour a suivi les réquisitions de l'avocate générale concernant Fabrice Caffier, meneur des tortures sur personne vulnérable, en le condamnant à 15 ans ferme et cinq ans de suivi socio-judiciaire.

10 ans pour le neveu, 4 pour la compagne. Mais elle a été plus sévère pour les trois autres accusés et colocataires de la victime, en condamnant le neveu Christopher Caffier à 10 ans ferme, la compagne de Fabrice Caffier, Cindy, à cinq ans dont quatre ferme, et 10 mois avec sursis pour Nadège, une amie. L'avocate générale avait requis jeudi matin, les concernant, respectivement huit ans ferme, cinq ans avec sursis et trois mois avec sursis.

Les aveux de Fabrice Caffier. Fabrice Caffier, qui jusque-là niait la plupart des faits, avait opéré un revirement spectaculaire mercredi, en avouant avoir "utilisé tout le monde" et être le principal instigateur des tortures, jusqu'à nier l'implication de ses complices. Le récit de Carole, mardi, les avait pourtant incriminés. L'avocate de Fabrice Caffier, Me Hamadi, s'est dite "satisfaite" du verdict, soulignant que son client pourrait sortir d'ici quatre à cinq ans grâce à la peine déjà purgée pendant l'instruction et aux remises de peine.

Violences, alcool. Le procès débuté lundi à Saint-Omer a mis en lumière l'engrenage de violence, sur fond d'alcool, ayant conduit ces quatre colocataires à infliger durant plusieurs mois à Carole, particulièrement vulnérable, des sévices allant de brûlures à l'acide à l'ingestion d'excréments, en passant par des coups répétés dans les côtes et l'arrachage d'une dent.