Tireur fou : "une course contre la montre" (Mancini)

  • A
  • A
Tireur fou : "une course contre la montre" (Mancini)
@ MAX PPP
Partagez sur :

Ange Mancini, ancien coordinateur national du renseignement, estime que "le temps joue en faveur des services de police".

INTERVIEW E1. Ange Mancini, ancien coordinateur national du renseignement, a commenté mardi sur Europe 1 la "course contre la montre" dans laquelle s'est engagée la police après les tirs à au siège de Libération et à La Défense lundi. "C'est quelqu'un dont on ignore totalement les motivations", a-t-il souligné à propos du suspect, indiquant que tant que ses motivations n'avaient pas été identifiées, "cet homme est dangereux".

"Le temps, et c'est un peu cynique, joue en faveur des services de police : plus cet homme va commettre des faits et plus il va laisser des traces derrière lui. Il va accumuler contre lui des éléments qui permettront d'abord son identification, sa localisation, et enfin son arrestation", a indiqué Ange Mancini.

Quant au fait que le tireur a attendu vingt minutes avant d'entrer à BFMTV, où il a menacé un journaliste, Ange Mancini estime que "cela peut être une preuve de sa détermination... ou de son hésitation".