Thalys évacué à Rotterdam : que s'est-il passé ?

  • A
  • A
Thalys évacué à Rotterdam : que s'est-il passé ?
Opération d'une unité d'intervention de la police néerlandaise en gare de Rotterdam vendredi. @ AFP
Partagez sur :

Un train effectuant la liaison Paris-Amsterdam a été évacué vendredi à Rotterdam après qu'un homme se soit enfermer dans les toilettes. 

L'ESSENTIEL

C'est un épisode qui serait certainement passé inaperçu il y a quelques mois mais qui vendredi a réveillé les craintes d'une attaque terroriste. La police néerlandaise a évacué vendredi un train Thalys et une partie de la gare de Rotterdam. La raison ?  Un homme s'est enfermé dans les toilettes du train pendant près de trois heures, avant d'être interpellé. Un incident qui intervient un mois après l'attaque terroriste avortée du Thalys Amsterdam-Paris du 21 aout dernier.

Il court pour s'enfermer aux toilettes. L'alerte a été donnée vers 7 heures du matin. "Un jeune homme a couru dans un train à l'arrêt et s'est directement enfermé dans les toilettes", a indiqué la police dans un communiqué. "Cela été vu par des agents". L'homme, dont les intentions sont encore inconnues, a finalement été interpellé vers 10 heures. Une équipe de déminage a ensuite fouillé le train ainsi que le sac à dos du suspect, qui ne contenait que des "effets personnels". Le suspect a souffert d'hyperventilation après son arrestation et a été emmené à l'hôpital sous surveillance policière alors que la police continue son enquête.

Reprise du trafic dans l'après-midi. A Rotterdam, où un hélicoptère de la police et les services de secours avaient été dépêchés sur place "par précaution", une grande partie de la gare a été évacuée et le trafic ferroviaire, qui avait été suspendu, a repris dans l'après-midi.




Le Thalys reliait Amsterdam à Paris-Nord. "Les trains Thalys reprennent progressivement leur rythme normal", a indiqué Thalys dans un communiqué : "cependant, il pourrait y avoir des retards".

Une valise suspecte en gare d'Anvers. A une centaine de kilomètres au sud de Rotterdam, la gare centrale d'Anvers, en Belgique, a été évacuée vendredi et les services de déminage mobilisés après la découverte d'une valise suspecte dans un train reliant Bruxelles à Amsterdam, selon l'agence Belga. La valise ne contenait rien de suspect. La police belge a souhaité prendre les précautions nécessaires à la suite de l'incident survenu plus tôt à la gare de Rotterdam. A ce stade, aucun lien n'a été établi entre les deux événements.

Un rapport de Thalys sur l'attaque du 21 août. Cette arrestation s'est produite environ un mois après qu'un homme armé a blessé deux personnes avant d'être maîtrisé par des passagers, le 21 août, dans un Thalys reliant Amsterdam à Paris. Il était sorti des toilettes armé d'une kalachnikov et en possession de neuf chargeurs, d'un pistolet Luger et d'un cutter.

La compagnie Thalys a conclu dans un rapport publié vendredi que les réactions des employés (personnels du train et centres de contrôle) "ont permis de répondre au mieux à une situation sans précédent". A la suite de la publication de l'enquête interne, elle a toutefois décidé de former ses agents à la gestion des "situations de crise extrême".