TGV Paris-Lyon et Lyon-Paris : des retards

  • A
  • A
TGV Paris-Lyon et Lyon-Paris : des retards
Une panne électrique au Creusot en Saône-et-Loire a été à l'origine de la perturbation.@ REUTERS
Partagez sur :

Une panne électrique au Creusot en Saône-et-Loire a été à l'origine de la perturbation.

INFO. C'est un début de pont difficile. Les TGV Paris-Lyon et Lyon-Paris étaient retardés d'une heure et demi en moyenne depuis mardi soir à cause d'une panne électrique, certains accusant des délais nettement plus longs, a-t-on appris auprès de la SNCF et d'usagers. La SNCF semble avoir réglé le problème dans la nuit puisque les trains au départ de Paris et à destination de Lyon, mercredi matin, étaient annoncés à l'heure sur le site de la SNCF.

C'est un problème d'alimentation électrique qui semble avoir été à l'origine de la perturbation. "Il y a un problème d'alimentation électrique sur un secteur au sud du Creusot, en Saône-et-Loire" sur la voie à grande vitesse, "et les TGV sont détournés sur la voie classique", a expliqué une porte-parole. La plupart d'entre eux devrait arriver avec un retard de 1h30. Pour "une petite dizaine de TGV" se trouvant sur la voie rapide lorsque le problème technique est survenu, le délai sera plus long, le temps de revenir sur la voie classique, "de l'ordre de deux heures", a-t-elle ajouté.

"Les gens vont être très nerveux à l'arrivée"

Quentin Levert, 27 ans, se trouve dans un TGV parti de Paris. Son train s'est d'abord arrêté un quart d'heure en rase campagne, avant de repartir à allure réduite, a-t-il raconté. "On nous a annoncé 2h30 de retard", a indiqué le jeune homme, s'inquiétant parce que l'arrivée à Lyon, initialement prévu en gare de Lyon-Pardieu, se fera finalement à Lyon-Saint-Exupéry. "C'est bien à 25 mn de transports en commun, et ceux-ci seront fermés à notre arrivée", a-t-il déploré.

Partie à 18 heures de Cannes, Emmanuelle Jouno, âgée de 20 ans, était bloquée dans l'Yonne vers 1 heure du matin dans un TGV pour Paris. "On vient de nous dire que nous étions à 40 mn de l'arrivée à Paris, cela fera 2H30 de retard, c'est inadmissible", a-t-elle dit. "En plus, il n'y a plus de nourriture au bar depuis longtemps et à l'arrivée il n'y aura plus de transports en commun, c'est inacceptable".  "A mon avis, les gens vont être très nerveux à l'arrivée, l'ambiance risque d'être explosive", a-t-elle estimé.