Un mineur de 15 ans, soupçonné de vouloir commettre une attaque djihadiste, présenté à la justice

  • A
  • A
Un mineur de 15 ans, soupçonné de vouloir commettre une attaque djihadiste, présenté à la justice
La coulée verte, dans le 12e arrondissement, où le mineur radicalisé voulait passer à l'acte.@ Capture Google Street view
Partagez sur :

Ce mineur radicalisé, arrêté samedi, avait déjà projeté de partir en Syrie. Lors de ses interrogatoires, il a annoncé avoir envisagé d'attaquer des innocents à l'arme blanche à Paris.

Un adolescent, soupçonné d'avoir voulu commettre une attaque djihadiste, a été déféré lundi au tribunal à Paris en vue d'une mise en examen par des juges antiterroristes. Le mineur de quinze ans, interpellé samedi à Paris, avait fait état sur la messagerie cryptée Telegram "d'un passage à l'acte avec une arme blanche", selon une source proche de l'enquête. Il était en contact avec Rachid Kassim, un djihadiste français soupçonné de téléguider ses émules à distance via Telegram.

Il envisageait de tuer des passants dans le 12e arrondissement de Paris. Ce garçon est soupçonné d'avoir voulu commettre une attaque terroriste le week-end dernier à Paris. D'après les enquêteurs, la menace était imminente. D’après les informations d'Europe 1, l'adolescent envisageait de tuer des passants à l’arme blanche, sur la promenade de la coulée verte, tout près de chez lui dans le 12e arrondissement. Il a été arrêté samedi après-midi par la DGSI dans l’appartement de sa mère, chez qui il est assigné à résidence depuis le printemps dernier car le jeune homme, radicalisé, avait déjà envisagé de partir en Syrie.

Des liens avec Rachid Kassim. Le mineur a été en contact -via la messagerie Telegram- avec Rachid Kassim, un djihadiste français qui a rejoint les rangs de l'Etat islamique. Ce dernier a inspiré plusieurs attentats ces derniers mois, dont les attaques de Magnanville en juillet et de Saint-Etienne-du-Rouvray en juillet.