Tarn : une école d'ingénieurs confondue avec l'État islamiste

  • A
  • A
Tarn : une école d'ingénieurs confondue avec l'État islamiste
@ Capture d'écran Google Maps
Partagez sur :

L'école d'ingénieurs ISIS à Castres a été victime devant la douane canadienne de son homonymie avec le groupe État islamique.

L'école d'ingénieurs ISIS à Castres a été victime devant la douane canadienne de son homonymie avec le groupe État islamique qui, en anglais, porte le même acronyme qu'elle.

L'explication. ISIS, à Castres c'est l'école d'ingénieurs informatique et systèmes d'information pour la santé. Mais, ISIS c'est aussi en anglais Islamic State for Irak and al-Sham, soit en français État islamique pour l'Irak et le Levant, ou Daech.

Ce qui s'est passé. La confusion des douaniers s'est produite quand l'établissement a commandé, il y a quelques mois à une entreprise canadienne du matériel de géolocalisation pour des programmes de recherche. "S'agissant de matériel jugé potentiellement sensible, la douane canadienne l'a bloqué. Et il a fallu deux mois de démarches pour que l'école parvienne enfin à obtenir sa commande", a expliqué un membre de la direction de l'école, qui a requis l'anonymat.

Une première. "C'était la première fois qu'une chose pareille arrivait. C'est un artefact de penser qu'il y a un amalgame systématique entre l'école et l'État islamique", a ajouté la même source. L'école ne veut pas "faire un psychodrame de cette histoire", même si elle avoue qu'elle se serait "bien passée de cette association" de mots! 

Pas question de changer de nom. Quant à la possibilité de changer de nom, ce responsable a indiqué à une correspondante de l'AFP qu'il "n'en est pour l'instant pas question". "Nous existons depuis 2006, ce nom fait écho à l'université Champollion à laquelle nous sommes rattachés et à la déesse Isis (déesse égyptienne, NDLR)", a-t-il fait valoir.