À Bobigny, Jawad Bendaoud écope de huit mois de prison et d'une garde à vue

  • A
  • A
À Bobigny, Jawad Bendaoud écope de huit mois de prison et d'une garde à vue
Jawad Bendaoud a été placé en garde à vue pour menaces, outrages et apologie du terrorisme, à l'issue de son procès pour trafic de stupéfiants.@ AFP
Partagez sur :

Alors qu'il comparaissait jeudi devant le tribunal de Bobigny pour trafic de stupéfiants, le logeur présumé de deux djihadistes a proféré de nombreuses insultes à l'encontre des policiers. 

Il ne sera resté que 5 minutes dans le box. Jugé pour trafic de drogue par le tribunal de Bobigny, Jawad Bendaoud, logeur présumé de deux terroristes du 13-Novembre, a écopé jeudi de huit mois de prison ferme et de quelques heures de garde à vue, après avoir menacé et insulté les policiers qui l'escortaient.





Déclarations. "En son absence, le tribunal a décidé de le condamner à huit mois pour trafic de drogue sur la seule base de ses déclarations faites en garde à vue après son interpellation en marge de l'assaut de Saint-Denis. Le parquet avait requis un an. "Pour essayer de se sortir de cette affaire, la plus grave depuis la Seconde Guerre mondiale (les attentats de novembre 2015, ndlr), il a dit qu'il était trafiquant. Peut-on le condamner sur cette seule base ?", s'est interrogé l'un de ses avocats, Me Xavier Nogueras, après l'énoncé de la décision.