Suicide sur le RER : un autre scénario

  • A
  • A
Suicide sur le RER : un autre scénario
@ Max PPP
Partagez sur :

Deux hommes sont morts vendredi soir. Le frère de la plus jeune victime assure qu’il a été poussé.

L’enquête se poursuit pour tenter de faire toute la lumière sur la mort de deux hommes, tués vendredi soir, par une rame du RER C, à la station Bibliothèque François Mitterrand, à Paris. Mais, selon les informations obtenues par Europe 1, et contrairement au scénario évoqué juste après le drame, c’est la victime la plus âgée, un homme de 40 ans qui serait un déséquilibré, qui aurait poussé le plus jeune, Valery, 24 ans. Après audition des différents témoins et visionnage des bandes de vidéosurveillance de la gare, il apparaîtrait que l'homme le plus âgé a ceinturé le jeune homme avant qu'ils ne tombent tous le deux sur la voie.

Pour Riad, le frère de Valery, il n’y a pas de doute sur le déroulé du drame. Il s’est rendu lundi soir sur le quai du RER, avec une photo et un écriteau : "A la mémoire de mon frère, 24 ans, poussé sur les voies".

Valery, originaire de Savigny, dans l’Essonne, "rentrait du travail et il attendait tranquillement son train comme la plupart des personnes ici. Quelqu’un l’a ceinturé et s’est projeté avec lui sur les rails et le train est arrivé", a raconté Riad parlant d’un "acte inqualifiable". "Il allait avoir 25 ans et il avait toute sa vie devant lui", a ajouté le frère de la victime qui s’apprêtait à être père.