Suicide d'un détenu à la maison d'arrêt de Nanterre

  • A
  • A
Suicide d'un détenu à la maison d'arrêt de Nanterre
@ FRANCOIS LO PRESTI / AFP
Partagez sur :

L'homme, qui n'avait pas été signalé comme suicidaire, était "un peu instable et assez revendicatif vis-à-vis de la direction" de la prison

Un détenu de la maison d'arrêt de Nanterre (Hauts-de-Seine) a été retrouvé pendu dans sa cellule par des surveillants samedi matin, a-t-on appris dimanche de source judiciaire, confirmant une information du Parisien. Agé de 30 ans, le prisonnier purgeait une peine d'un an de prison depuis septembre pour un vol avec violence et était libérable en juin, a indiqué cette source.

L'un des taux de surpopulation carcérale les plus élevés d'Île-de-France. L'homme, qui n'avait pas été signalé comme suicidaire, était "un peu instable et assez revendicatif vis-à-vis de la direction" de la prison, a poursuivi la source judiciaire. Le prisonnier, "déjà condamné à plusieurs reprises et qui utilisait plusieurs alias", avait été placé dans une cellule individuelle en raison de problèmes de cohabitation avec ses co-détenus, selon cette source. La maison d'arrêt de Nanterre, avec en moyenne 1.000 détenus pour 592 places, présente l'un des taux de surpopulation carcérale les plus élevés d'Île-de-France.