Strasbourg : l'agresseur mis en examen

  • A
  • A
Strasbourg : l'agresseur mis en examen
@ Maxppp
Partagez sur :

L'auteur présumé de l'agression antisémite souffre de troubles psychiatiques, il a été mis en examen.

L'auteur présumé de l'agression antisémite commise vendredi à Strasbourg a été mis en examen dimanche pour "tentative de meurtre aggravée" et écroué. L'homme de 38 ans est décrit comme souffrant de troubles psychiatriques.

Le chef de mise en examen retient la circonstance aggravante que l'infraction avait une motivation antisémite présumée. L'homme mis en examen "pense qu'il fait l'objet d'un complot des juifs, tous les malheurs qui ont pu lui arriver dans la vie, selon lui ça vient des juifs", avait précisé samedi le parquet.

Un autre homme, interpellé en même temps que le mis en examen, a été relâché à l'issue de sa garde à vue de 48 heures. Il était présent au moment des faits mais n'y a pas participé, selon le parquet.

La victime, un homme âgé d'une quarantaine d'années, qui portait la kippa au moment de son agression, a pu regagner son domicile samedi après une nuit à l'hôpital. Agressé dans le centre-ville de Strasbourg et en présence de nombreux témoins, il a été atteint par un coup de couteau "en-dessous du cou" et a reçu des "coups de barre de fer au visage", selon Francis Lévy, président du consistoire israélite du Bas-Rhin.

Un rassemblement silencieux est prévu lundi à 12h30 sur le parvis de la principale synagogue de Strasbourg, en présence notamment du maire socialiste de la ville, Roland Ries, et du président du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), Richard Prasquier.