Soupçons de financement libyen du camp Sarkozy : Ziad Takieddine mis en examen

  • A
  • A
Soupçons de financement libyen du camp Sarkozy : Ziad Takieddine mis en examen
L'homme d'affaires Ziad Takieddine a été entendu par la justice après ses révélations à Mediapart. @ JACQUES DEMARTHON / AFP
Partagez sur :

L'homme d'affaires a été mis en examen pour "complicité de corruption d'agent public étranger" et pour "complicité de détournements de fonds publics en Libye". 

Ziad Takieddine a été mis en examen mercredi dans l'enquête qui porte sur des soupçons de financement libyen de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007. L'homme d'affaires franco-libanais a été mis en examen pour "complicité de corruption d'agent public étranger" et pour "complicité de détournements de fonds publics en Libye", a déclaré son avocate Me Elise Arfi.

L'homme d'affaires a été entendu mercredi par le juge d'instruction, après ses révélations à Mediapart où il avait confié avoir remis trois valises contenant 5 millions d'euros d'argent libyen à Nicolas Sarkozy et Claude Guéant, en 2006-2007.

Démentis de Sarkozy et Guéant. Nicolas Sarkozy et Claude Guéant ont démenti formellement les faits allégués par Ziad Takieddine, mis en examen dans le volet financier de l'affaire Karachi, et leurs avocats ont annoncé des poursuites en diffamation à son encontre. Dans Le Figaro, Nicolas Sarkozy avait dénoncé une "manœuvre nauséabonde pour interférer dans la primaire de la droite et du centre", finalement remportée par son ancien Premier ministre François Fillon.

Ziad Takieddine a affirmé mercredi que ses déclarations étaient corroborées par les déclarations ou écrits d'anciens dignitaires libyens vivants ou morts, dont l'ancien Premier ministre, et qui figurent au dossier. Le parquet de Paris a ouvert en avril 2013 une information judiciaire sur un possible financement libyen de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007.