Des chèques volés aux soupçons de projet djihadiste : un homme de 20 ans déféré

  • A
  • A
Des chèques volés aux soupçons de projet djihadiste : un homme de 20 ans déféré
@ FLORIAN DAVID / AFP
Partagez sur :

C'est parce qu'il avait réglé ses courses avec un chèque volé que les enquêteurs se sont intéressés à cet homme.

Un homme de 20 ans, arrêté près de Lyon parce qu'il payait ses courses avec un chèque volé, a été déféré mardi en vue d'une mise en examen par des juges antiterroristes, les enquêteurs ayant retrouvé des armes, des munitions et des documents évoquant le djihad chez lui, a-t-on appris de sources judiciaire et proche de l'enquête.

Des papiers volés. Le jeune homme, connu des services de renseignement pour ses liens avec la mouvance islamiste radicale, a été arrêté vendredi dans un supermarché à Vénissieux, alors qu'il utilisait un chèque au nom d'un tiers et une carte d'identité volée, a expliqué une source proche de l'enquête. Plusieurs autres papiers volés ont été retrouvés en sa possession, a indiqué la source judiciaire.

Un fusil à pompe et un testament. Mais comme l'a révélé Le Parisien, l'affaire a pris une autre dimension lors de la perquisition menée à son domicile : les enquêteurs ont retrouvé un fusil à pompe, des munitions, des bombes lacrymogènes et des documents démontrant "sa fascination pour le djihad", selon la source judiciaire. Un testament manuscrit, où l'homme demande pardon à sa mère et donne des consignes pour son enterrement, a été saisi, selon la même source. Enfin, outre du matériel informatique, ont également été saisis huit téléphones portables et treize puces que les enquêteurs de la Sous-direction antiterroriste vont tenter d'exploiter, selon cette source judiciaire.

Le parquet de Paris a ouvert une information judiciaire pour entreprise individuelle terroriste et a requis le placement en détention provisoire du suspect.