Souad Merah "fière" de son frère

  • A
  • A
Souad Merah "fière" de son frère
En plein coeur de la campagné présidentielle, Mohamed Merah avait choqué la France en tuant un père et trois enfants devant une école juive de Toulouse.@ REUTERS/FRANCE 2
Partagez sur :

La sœur de Mohamed Merah prend la défense de celui-ci sous l’œil des caméras.

L'affaire Merah suscite la controverse jusque dans la famille du tueur de Toulouse. Alors que son frère Abdelghani Merah dénonce dans un livre à paraître cette semaine la violence et l'antisémitisme  qui règnent dans la famille, sa sœur prend elle la défense de Mohamed.

"Fière, fière, fière"

Une caméra cachée de l'émission Enquête exclusive, diffusée dimanche soir sur M6, montre ainsi des images de Souad Merah, grande sœur de Mohamed, vantant sa fierté pour les sept meurtres commis par son frère. Filmée en compagnie d'Abdelghani, elle se justifie : "Je suis fière de mon frère, il a combattu jusqu'au bout", explique-t-elle, avant d'ajouter qu'elle "pense du bien de Ben Laden. Je l'ai dit aux flics, je peux te le dire à toi. (…)Je suis fière, fière, fière."

Sur ces images, Souad revendique également son antisémitisme : "Les juifs, tous ceux qui sont en train de massacrer les musulmans, je les déteste". "Les salafistes, ils agissent", dit-elle encore. "Moi et (Abdel)Kader, on soutient les salafistes, Mohammed a sauté le pas."

Autre membre de la fratrie, Abdelkader Merah est pour l'heure le seul mis en examen dans l'enquête sur les tueries de Toulouse et Montauban, dans laquelle trois enfants et un père juifs et trois militaires ont été tués.

La sœur était fichée par la DCRI

Souad Merah, comme son frère Abdelkader, était fichée comme membre de la mouvance salafiste par la DCRI, direction centrale du renseignement intérieur. Son ex-chef, Bernard Squarcini, a indiqué lors de son audition par le juge chargé de l'enquête, que tous les deux étaient perçus comme plus dangereux que leur frère, Mohamed, par les services de renseignements.