Son copain la trompe, elle met le feu

  • A
  • A
Son copain la trompe, elle met le feu
@ MAXPPP
Partagez sur :

La jeune femme, qui a brûlé l'appartement de son concubin, sera jugée dès jeudi.

Une banale histoire de jalousie a entraîné l'évacuation de 80 personnes lundi soir à Noisy-le-Grand, en Seine-Saint-Denis. Une femme jalouse de sa rivale, vivant dans le département voisin, a en effet mis le feu à la garde-robe de son copain, provoquant un incendie qui a ravagé son appartement.

Un SMS tendancieux. Tout a commencé le jour où la compagne officielle de l'homme âgé d'une trentaine d'années a découvert des SMS tendancieux sur son téléphone. En découvrant que son concubin la trompait, elle décide alors d'organiser une rencontre avec la maîtresse qui, elle aussi, commençait à avoir des soupçons. Pour en avoir le cœur net, la compagne officielle, qui vit chez le jeune homme, décide de le confondre et "fait venir l'autre petite amie" chez lui, au moment où elle-même se trouve à l'appartement.

Elle plie bagage et brûle sa veste. Réalisant que la rencontre confirme ses soupçons, la jeune femme âgée de 23 ans, s'énerve et décide de quitter son compagnon, selon les informations d'Europe 1. Elle récupère alors dans la penderie de la chambre toutes ses affaires et, de colère, sort son briquet et met le feu à la veste fétiche du compagnon infidèle. Le vêtement a "complètement pris feu et deux chambres de l'appartement ont été ravagées", a-t-on précisé de source proche de l'enquête.

L'assurance habitation pas renouvelée. Près de 80 personnes ont dû être évacuées de l'immeuble, mais ont pu retourner dans leurs appartements pendant la nuit, selon la préfecture de Seine-Saint-Denis. Aucun blessé n'a été déploré et seul l'appartement du jeune homme a été ravagé par les flammes. Manque de chance pour l'amant imprudent : plus coquet que prévoyant, il avait négligé d'aller chercher un recommandé l'informant que son assurance habitation n'était pas renouvelée...

De son côté, la jeune femme à la vengeance incendiaire a été interpellée sur les lieux. Placée en garde à vue, elle devrait être déférée au parquet de Bobigny mercredi. Incarcérée dans l'après-midi, elle doit être jugée en comparution immédiate dès jeudi, selon les informations d'Europe 1.