Ski : les télécabines ne répondent plus

  • A
  • A
Ski : les télécabines ne répondent plus
Photographie d'illustration@ MAXPPP
Partagez sur :

A La Plagne, une trentaine de skieurs ont attendu plus de 2h avant de descendre suite à une panne.

L'année est décidément difficile pour les stations de ski françaises. Malgré la neige, tombée en abondance, beaucoup de stations ont connu des accidents ou des pannes de matériel. Dernier exemple en date : une panne de télécabine à La Plagne.

Une trentaine de personnes bloquées. Un problème électrique survenu à 16h30 a immobilisé les télécabines dans lesquelles avaient pris place une trentaine de personnes, dont "deux ou trois enfants", selon la direction de la station savoyarde.

Evacuation en rappel. Après avoir essayé de faire redémarrer "en vain" la remontée mécanique, il est décidé de "procéder à l'évacuation verticale des skieurs à 18h30, soit deux heures après le début de l'incident. "Les fortes chutes de neige et la nuit empêchant l'hélicoptère des secours d'intervenir", il est décidé d'évacuer les skieurs en rappel, certains depuis 80 mètres de hauteur. Equipés de harnais, ils ont été descendus le long de cordes après avoir été évacués par le toit des télécabines. Les plus chanceux sont restés bloqués deux heures, les moins chanceux cinq, le temps que vienne leur tour d'être évacués.

Les skieurs préfèrent l'humour à la colère. Au moment d'être secourus, les skieurs n'ont pas manqué d'humour. Peu après 20 heures, dans une cabine qui commence à être évacuée, tout le monde rit franchement à une blague d'un secouriste. Avant de se concentrer pour la descente en rappel, comme le montre cette vidéo amateur diffusée par France 3.

"On a bien fait de l’accrobranche, mais jamais de rappel. Ça doit être amusant !" résume décontractée une autre skieuse prisonnière d'une télécabine à France 3 Alpes. "il y a une bonne ambiance, les gens sont un peu sur le qui-vive, mais, apparemment, un repas nous attend en bas", conclut-elle.

Dernier incident d'une longue série. Ce problème technique, apparemment sans victime, est le dernier d'un hiver compliqué pour les stations de ski. Fin décembre, 75 personnes sont restés bloquées pendant plus de quatre heures dans des télécabines reliant Luchon à la station de Superbagnères, en Haute-Garonne. Début février, un télécabine a chuté de six mètres dans les Pyrénées, sans faire de victime. Au Grand-Bornand, quelques jours plus tard, un garçon de huit ans a chuté d'un télésiège. Un autre garçon de 5 ans a connu la même mésaventure début mars dans la station de Morillon... où des centaines de skieurs sont restés bloqués sur des télésièges une semaine plus tard, comme dans la station de Samoëns.