Six interpellations dans l'affaire Deromme

  • A
  • A
Six interpellations dans l'affaire Deromme
@ MAXPPP
Partagez sur :

Avec ce coup de filet, la piste Ligonnès s'éloigne définitivement dans cette affaire de disparition.

Ils avaient pour point commun d'avoir fréquenté les mêmes lieux au même moment. Mais l'affaire Colette Deromme semble finalement n'avoir aucun lien avec la médiatique affaire Xavier Dupont de Ligonnès. Six personnes soupçonnées d'être impliquées dans la disparition et la mort de Colette Deromme en avril 2011 ont été interpellées lundi dans le Var et en Mayenne.

colette deromme

© MAXPPP

Retour sur les faits : Colette Deromme, 50 ans, divorcée depuis plusieurs années, a été vue pour la dernière fois le 14 avril 2011 au soir à l'hypermarché où elle travaillait, à Lorgues, dans le Var. Dans son véhicule garé devant son domicile fermé à clé, les gendarmes avaient trouvé son sac à main, ses papiers d'identité, ses cigarettes et les clés de son véhicule et de sa maison.

Un mois plus tard son corps était retrouvé dissimulé sous un tas de pierre près d'Aups dans le Haut-Var à une trentaine de kilomètres de son domicile.

Une trentaine de gendarmes mobilisés

Les personnes interpellées sont d'anciens proches de la victime dont son ex-belle soeur avec qui la victime était liée dans le cadre d'une affaire immobilière, et l'ami de celle-ci. Ces suspects ont été placés en garde à vue.

Une trentaine de gendarmes de la section de recherche de Marseille, de la compagnie de Draguignan et des techniciens en identification criminelle de Toulon ont été mobilisés pour ce coup de filet réalisé dans le cadre d'une commission rogatoire délivrée par le magistrat instructeur de Draguignan.

Coïncidence avec l'affaire Ligonnès

Le nom de Colette Deromme avait été cité dans l'affaire de la disparition de Xavier Dupont de Ligonnès, qui avait précisément habité Lorgues dans les années 1990 et séjourné en avril dans le Var. A l'époque de sa disparition, le procureur de la République de Nantes, qui travaillait sur l'affaire Ligonnès, avait relevé la coïncidence.

Cette piste, un temps évoquée après sa disparition, avait été exclue par les enquêteurs de la gendarmerie qui ont mobilisé d'importants moyens dès le début de l'affaire, notamment pour ratisser les bois proches du domicile de Colette Deromme.

Quant à Xavier Dupont de Ligonnès, les enquêteurs n'ont toujours aucune trace du suspect n°1 dans l'assassinat d'Agnès, sa femme, et de ses quatre enfants, en avril 2011 à Nantes.