Séquestrés et humiliés pendant 24h

  • A
  • A
Séquestrés et humiliés pendant 24h
@ GOOGLE STREET VIEW
Partagez sur :

Deux hommes ont été maltraités chez eux à Hénin-Beaumont par deux jeunes, dont l'un court toujours.

Deux hommes de 39 et 41 ont vécu un véritable calvaire la semaine dernière. Ils ont été séquestrés chez eux à Hénin-Beaumont pendant de longues heures par deux jeunes de 19 et 21 ans, rapporte samedi La Voix du Nord. Les deux victimes ont été ligotées, frappées, brûlées.

Une pluie de coups

Tout commence à la mi-journée vendredi 5 novembre. Un homme descend chercher son courrier, dans la résidence Pasteur où il habite. Deux jeunes qui fument et discutent dans le hall de l'immeuble le plaquent alors contre le mur et s'introduisent dans son appartement, raconte le quotidien.

Là, les agresseurs ligotent leur victime et son ami, qui se trouvait dans l'appartement, "avec du câble électrique", précise La Voix du Nord, et "les bâillonnent avec du ruban adhésif". Les supplices commencent alors : coups de pieds, coups de poings, coups de genoux, coups de barres de fer et de chaînes métallique, énumère le journal.

Brûlés, rasés, peints...

"Leurs bourreaux les ont brûlés avec des cigarettes, leur ont uriné dessus, ont commencé à raser l'un d'eux et lui ont versé un pot de peinture sur la tête", ajoute La Voix du Nord. Mais le supplice ne s'arrête pas là. "L'un des deux hommes en captivité a été forcé de masturber l'autre", précise le quotidien.

Après une nuit de cauchemar, les victimes, sous la menace d'un couteau et d'un cutter, sont forcés à retirer de l'argent au distributeur. Les deux agresseurs prennent ensuite la fuite "avec les vélos de leurs victimes".

L'un des deux jeunes a été retrouvé et interpellé trois jours plus tard. Il a été formellement identifié par les victimes, qui se sont vu prescrire 10 jours d'incapacité totale de travail. L'homme a reconnu les faits en garde à vue, tout en "en minimisant sa participation". Il a été mis en examen, notamment pour "séquestration et actes de barbarie", et placé en détention provisoire, indique La Voix du Nord. Son complice est activement recherché par la police.