Braquage à Paris : les otages libérés, le braqueur est en fuite

  • A
  • A
Braquage à Paris : les otages libérés, le braqueur est en fuite
Le braqueur a réussi à prendre la fuite.@ MIGUEL MEDINA / AFP
Partagez sur :

Plusieurs personnes ont été retenues dans une agence de voyages à Paris vendredi soir par un homme armé. Le braqueur a réussi à prendre la fuite avant l'intervention des forces de l'ordre.

Les personnes retenues vendredi soir dans une agence de voyage de Paris par un braqueur muni d'une arme de poing ont toutes été libérés et sont saines et sauves, a indiqué la police. Le braqueur a réussi à prendre la fuite avant l'intervention des forces de l'ordre. "Vol à main armée boulevard Masséna à Paris : intervention terminée de la Brigade de recherche et d'intervention (BRI). Six personnes sorties. Le braqueur n'était pas dans les lieux", a tweeté la préfecture de police. Plusieurs sources policières ont parlé quant à elles de sept otages "ressortis sains et saufs".



Vol à main armée. Vers 18h30, un homme seul a braqué l'agence de voyage Asieland dans le 13e arrondissement parisien. Plusieurs personnes sont restées à l'intérieur de l'agence, laissant penser à une prise d'otages, alors que l'alerte avait été données aux forces de l'ordre. La compagnie de sécurisation et d'intervention et la BRI de la police parisienne se sont rendues sur place. Un important périmètre de sécurité avait été installé dans ce quartier du sud de la capitale proche du périphérique.



"Pas de coup de feu". Peu avant 21h, les personnes sont ressorties de l'agence, "les mains sur la tête", avant d'être "prises en charge par les pompiers dans un immeuble voisin", selon une source policière. Après inspection des lieux par la BRI, il s'est avéré que le braqueur avait pris la fuite. "On a vu quatre ou cinq personnes sortir les mains sur la tête, suivi d'une quinzaine de personnes du groupe d'intervention. Il n'y pas eu de coup de feu. On n'a pas entendu de détonation. C'est fini", a dit sur place Zinedine, un riverain de 55 ans, qui était sorti pour s'acheter des cigarettes. La boutique avait déjà été la cible d'un vol à main armée dans le passé.