Seine-Maritime : le corps démembré retrouvé est celui d'un sans-abri

  • A
  • A
Seine-Maritime : le corps démembré retrouvé est celui d'un sans-abri
Le corps découvert lundi est celui d'un SDF connu des services de police (image d'illustration). @ PHILIPPE DESMAZES / AFP
Partagez sur :

Le corps retrouvé démembré et décapité lundi près de Rouen est celui d'un SDF identifié grâce à son ADN. Il était déjà connu des services de police pour des faits mineurs.

Le corps démembré et décapité découvert lundi en bord de Seine, près de Rouen, a été identifié comme étant celui d'un sans-abri, a indiqué une source policière jeudi.

Un SDF identifié grâce à son ADN. "Il s'agit d'un homme de 45 ans, sans domicile fixe dans l'agglomération de Rouen. Les enquêteurs ont pu l'identifier grâce à son ADN. L'individu était connu de nos services pour des faits mineurs, notamment des vols et des outrages", a expliqué une source policière. Sollicité, Pascal Prache, procureur de la République de Rouen a indiqué qu'il ne ferait aucun commentaire sur cette procédure. "L'autopsie pratiquée mardi n'a en revanche pas permis de déterminer les causes de la mort", a ajouté la source policière.

Un corps retrouvé démembré. Le corps d'un homme sans tête, pieds ni mains, enveloppé dans une bâche, avait été découvert lundi par les gendarmes de la brigade fluviale à Amfreville-la-Mivoie, dans l'agglomération de Rouen. "Selon les premiers éléments de l'enquête, le décès serait intervenu récemment", a indiqué une source policière, précisant que le service régional de police judiciaire avait été saisi de l'enquête.

D'autres restes découverts mercredi. Mercredi, des restes humains - des jambes et des bras pouvant appartenir au corps découvert - avaient été retrouvés dans le secteur de Pont-de-l'Arche, au sud de Rouen, selon une source policière. "Il est possible que cela soit lié au cadavre démembré et décapité", avait ajouté une source judiciaire. "Les résultats d'analyse pour savoir si ces restes humains appartiennent au même corps ne seront pas connus avant ce soir ou demain" (vendredi), a précisé la source policière.