Sécurité routière : le palmarès 2015 des PV

  • A
  • A
Sécurité routière : le palmarès 2015 des PV
@ PHILIPPE DESMAZES / AFP
277 partages

Plus de 25 millions de PV ont été dressés l'an dernier, selon un palmarès établi par le journal Auto Plus. Si le premier type d'infraction demeure sans surprise l'excès de vitesse, on note une hausse des délits de fuite.

En tête du palmarès 2015 des "prunes", les excès de vitesse. C'est ce que révèle le magazine spécialisé Auto Plus dans son classement des 50 premiers motifs de verbalisation sur la route, parmi les 196 répertoriés par l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR). A la première place, donc, les 12,8 millions d'infractions à la vitesse comptabilisées en 2014.

Une majorité de "légers" excès de vitesse. Ce sont essentiellement des "petits" excès de vitesse, moins de 20km/h au-dessus de la limitation autorisée dans 90% des cas. Les radars automatiques qui sont à l'origine de plus de la moitié des PV, ne chôment pas : pour 2014, les infractions à la vitesse ont augmenté de 11,5%. Une forte hausse à relativiser néanmoins, car l'année précédente, en 2013, les "bonnets rouges" avaient endommagé de nombreux radars qui, forcément, avaient moins flashé.

Forte augmentation du délit de fuite. Toutefois, ce qui marque les esprits dans cette étude, ce sont les comportements de plus en plus dangereux des automobilistes avec des conduites en état d'ivresse et des usages de stupéfiants en forte hausse.

Mais surtout,  les délits de fuite prennent désormais la tête de l'ensemble des délits, avec une augmentation de 23%. L'ONISR en a ainsi comptabilisé 170 000 l'an dernier, soit près de 500 par jour. Ceux qui n'ont pas le permis (126.611 ont été contrôlés sans le sésame rose en 2014, soit plus de 14%), ceux qui n'ont pas d'assurance, par exemple, n'ont pas intérêt à se faire contrôler... 

Impasse sur le contrôle technique, faute de moyens. Car autre point notable, les difficultés financières des Français se répercutent directement sur le budget auto. De plus en plus de citoyens à n'effectuent pas le contrôle technique de leur véhicule (+15%) tandis que d'autres n'ont pas peur de prendre le risque de circuler sans assurance. 104.626 automobilistes ont été contrôlés dans ce cas, soit 19% de plus que l'année précédente.

Les infractions au téléphone portable en nette baisse. Cependant, au chapitre des bonnes nouvelles, on dénombre moins de feux rouge brûlés et davantage de "stop" respectés, conséquence notamment de la mise en place de radars directement sur les feux tricolores. D'autant que griller un feu rouge coûte cher à l'automobiliste : 135 euros d'amende et une perte de 4 points sur le permis.

Enfin, étonnamment on téléphone moins au volant. Les infractions pour conduite avec portable en main ont baissé de 15%. Il faut dire qu'on risque une amende de 135 euros et 3 points de moins sur le permis pour une telle infraction.