Secret professionnel : une pétition lancée par des avocats

  • A
  • A
Secret professionnel : une pétition lancée par des avocats
@ Maxppp
Partagez sur :

JUSTICE - Trois avocats lancent mercredi une pétition pour demander à François Hollande de protéger leur secret professionnel.

Les avocats estiment que leur secret professionnel est mis en danger. Trois célèbres pénalistes français, Maître Témine, Haik et Dupont Moretti, lancent mercredi une pétition nationale pour le faire savoir. Ils veulent demander à François Hollande une loi qui protégerait explicitement le secret professionnel concernant leurs clients. Ils n'apprécient pas que le 5 novembre dernier, le cabinet d'un de leur collègue à Lille, Hubert Delarue, ait été perquisitionné, par le juge Jean-Michel Gentil, connu pour avoir instruit l'affaire Bettencourt.

Perquisition et vérification d'agenda. "Nous avons été absolument stupéfiés de voir débarqué au petit matin, six, sept personnes dont le magistrat, Monsieur Le Gentil qui est arrivé en disant : 'je veux vérifier tout votre agenda de 2012", rapporte à Europe 1 Maître Delarue. 

"Une dérive extrêmement grave". "Tout un dossier est mis à nu, toutes les correspondances avec un client il y a deux ans", déplore l'avocat visé par la perquisition. "Dans ma profession, je n'ai jamais vu ça en 35 ans", ajoute-t-il. 

Maître Delarue dénonce "une dérive qui est extrêmement grave". Selon lui, "les perquisitions dans un cabinet d'avocat doivent rester exceptionnelles". Il a décidé d'en appeler à la garde des Sceaux. Il a précisé également que le dossier consulté lors de la perquisition "n'était "ni du terrorisme, ni du djihadisme, ni du proxénétisme". Il s'agissait d'une affaire de stupéfiants. 

Aujourd'hui, il n'est pas illégal pour un juge de perquisitionner le cabinet d'un avocat. 

>> LIRE AUSSI - Professions réglementées : pourquoi les avocats s'opposent