Savoie : les trois corps retrouvés

  • A
  • A
Savoie : les trois corps retrouvés
Les corps des trois personnes emportées par une vague dans un canyon en Savoie ont été repérés. Deux ont pu être récupérés.@ GOOGLE MAP
Partagez sur :

Les corps de trois victimes de l’accident de canyoning ont été récupérés vendredi en Savoie.

Au lendemain du tragique accident de canyoning, au cours duquel trois personnes ont été emportées par une brusque montée des eaux, les corps des trois victimes ont été repêchés. Les corps se trouvaient au niveau de la commune de Cevin, à quatre kilomètres du lieu de l’accident, survenu dans le canyon de Pussy, entre Moûtiers et Albertville. Selon les premières constatations, un violent orage qui s'est abattu jeudi sur le site a fait déborder un bassin de rétention en amont, provoquant la vague meurtrière.

Les trois victimes sont un guide de 50 ans originaires de Tignes, et deux touristes belges, une femme de 28 ans et un homme de 26 ans. Ce sont les corps de ces deux derniers qui ont été repêchés dans un premier temps dans la matinée.

Le guide était "un homme expérimenté"

Le corps du guide, âgé de 50 ans, a été récupéré en début d'après-midi au pied d'une cascade de 45 mètres de haut, a précisé la sous-préfète d'Albertville Dominique Conca. L'homme accompagnateur de moyenne montagne, spécialité canyoning, était "un homme expérimenté bien connu dans le milieu", selon le lieutenant-colonel Jean-Claude Gin, du groupement de gendarmerie de Savoie.

Il se rendait depuis dix ans dans le canyon de Pussy, a confié Elisabeth Balmand, propriétaire d'un gîte situé au point de départ du parcours. "Jean-Michel avait le goût de l'aventure, mais était posé et réfléchi et se souciait tout le temps de la sécurité de ses clients", a-t-elle ajouté. Le guide s'était rendu dimanche à La Léchère pour connaître l'état du torrent puis avait appelé trois fois les propriétaires du gîte jeudi matin pour faire un nouvel état des lieux, a-t-elle ajouté.

Une chute de 45 mètres

Le groupe comptait au total sept personnes, quand il a été pris par la vague. Trois personnes avaient eu le temps de regagner la rive, car le guide avait senti qu’une coulée de boue menaçait. Et des quatre personnes emportées, une seule a été retrouvée vivante lundi. Coincée dans une vasque naturelle, la victime avait été secourue par un pêcheur. Ses jours ne sont pas en danger. "Elle était recouverte de boue, avec du sable dans les yeux, sa combinaison était complètement arrachée et son corps était recouvert d'hématomes", a expliqué ce pêcheur Roland Coliard, âgé de 66 ans.

Les trois autres ont été emportées plus loin et ont chuté d’une cascade de 45 mètres. Des autopsies devront déterminer les causes exactes du décès des trois victimes.