Savoie : "je suis quelqu'un de très droit"

  • A
  • A
Savoie : "je suis quelqu'un de très droit"
Le jeune homme de 24 ans qui a tué son père et l'un de ses frères avait déjà eu des troubles psychiatriques.@ MAXPPP
Partagez sur :

Un expert a estimé vendredi que Jordan n'était pas "irresponsable"

Après la tuerie en Savoie, près de Courchevel, les enquêteurs examinent désormais la personnalité de Jordan, le jeune homme de 24 ans soupçonné d'avoir tué son père et ses deux frères. Un expert psychiatre qui l'a examiné vendredi ne l'a pas jugé irresponsable et sa garde à vue a été prolongée de 24 heures.

"Le mis en cause a été vu par un psychiatre qui a estimé qu'il n'était pas irresponsable et qu'il était exclu qu'il soit hospitalisé", a indiqué le procureur de la République de Chambéry, Jean-Pierre Valensi.

Des "troubles psychiatriques" connus

Selon le procureur, le jeune homme de 24 ans "a déjà eu des troubles psychiatriques". Des témoignages de voisins recueillis sur place le laissaient déjà entendre. D'après une autre voisine, Jordan avait des problèmes relationnels en général. "Il était perturbé. Je sais qu'il avait des soucis au niveau psychiatrique. Mais c'était quelqu'un de plutôt gentil. Je sais qu'il avait plusieurs séjours en centre pour des dépressions, il n'était pas bien dans sa peau", raconte Mylène.

Jordan n'habitait plus avec sa famille dans le chalet cossu de Bozel, à quelques kilomètres de Courchevel. Il vivait seul dans un appartement, a indiqué le procureur.

Des relations difficiles avec son père

Les enquêteurs se sont penchés vendredi sur de possibles dissensions liées au fait qu'il travaillait dans l'entreprise paternelle. Les voisins assurent que le père et l'aîné de la fratrie entretenaient des relations conflictuelles. Selon le parquet, le père de Jordan lui reprochant notamment  "son peu d'entrain au travail et son addiction pour les jeux vidéos en ligne".

Accroc aux jeux de rôle en ligne

Le jeune homme semble en effet avoir pour passe-temps les jeux de rôle - il avait d'ailleurs passé la journée de jeudi à jouer en ligne, selon les informations d'Europe 1. Sous le pseudonyme "ombr-mortel", il avait ainsi postulé en février dernier sur internet pour intégrer une guilde - une sorte de communauté de joueurs en ligne, ndlr -, "les loups d'Amakma". "Je bosse énormément mais passe mes week-ends, sauf sortie en boîte, sur Dofus", un jeu de rôle en ligne, écrivait-il, ajoutant : "Je suis quelqu'un de très droit et drôle".

 Dans le cadre de l'enquête, son ordinateur pourrait être étudié, a précisé le procureur.