Savoie : blocage de la prison d'Aiton par des surveillants

  • A
  • A
Savoie : blocage de la prison d'Aiton par des surveillants
@ AFP
Partagez sur :

Des surveillants de la prison d'Aiton bloquent depuis jeudi matin l'établissement pour protester contre le manque d'effectif. 

Une cinquantaine de surveillants de la prison d'Aiton, en Savoie, bloquent depuis jeudi matin les entrées et sorties de l'établissement pour dénoncer un manque d'effectif grandissant, a-t-on appris de sources concordantes.

"On est une bonne cinquantaine". Selon Pascal Gaudot, secrétaire local du syndicat UFAP-Unsa Justice, trois détenus devant comparaître aux procès d'assises d'Echirolles ne peuvent être extraits de leurs cellules. "On est une bonne cinquantaine. On bloque depuis 05H00 ce jeudi matin le parloir et les extractions judiciaires, dont celles de trois détenus qui doivent se rendre au procès d'Echirolles. L'audience devant reprendre à 09H00 ils ne sont pas encore sortis!", a souligné Pascal Gaudot, confirmant une information du Dauphiné. Pompiers et gendarmes ont confirmé le blocage de l'établissement.

"On ne peut plus travailler dans ces conditions". Les manifestants ont brûlé des pneus devant la prison. Le syndicat et les personnels "revendiquent de pouvoir travailler normalement". "On dispose de 102 personnels disponibles pour un effectif théorique de 123 et on va passer au premier trimestre à 98!", a dénoncé M. Gaudot. "On ne peut plus travailler dans ces conditions et on compte rester le temps qu'il faut ici", a-t-il encore averti.

Douze accusés de 19 à 24 ans sont jugés depuis le 2 novembre à Grenoble pour la rixe d'Échirolles durant laquelle deux jeunes, Kevin et Sofiane, avaient été lynchés à mort.