Savoie : 3 personnes emportées dans un canyon

  • A
  • A
Savoie : 3 personnes emportées dans un canyon
@ GOOGLE MAP
Partagez sur :

Elles ont disparu jeudi à La Léchère, près d'Albertville, alors qu'elle faisaient du canyoning.

Trois personnes, dont un guide, ont été emportées jeudi après-midi par une "brusque montée des eaux" en Savoie dans le canyon de Pussy, à La Léchère, entre Moûtiers et Albertville. Contrairement à ce qu'avait annoncé la préfecture, les corps de victimes n'ont pas encore été retrouvés, a précisé la gendarmerie. Les recherches reprendront vendredi matin si la météo le permet.

Parmi les disparus figurent un guide originaire de Tignes ainsi qu'un homme et une femme, âgés de 30 à 40 ans. Ils évoluaient au sein d'un groupe qui comptait au total sept personnes, dont certaines de nationalité belge. Les quatre autres personnes sont sorties indemnes.

"Une coulée de boue les menaçait"

Ces victimes "étaient en train de faire du canyoning", précise le quotidien régional Le Dauphiné Libéré. "Le groupe de sept personnes était en fin de parcours lorsque le professionnel se serait rendu compte qu'une coulée de boue les menaçait", a expliqué à l'AFP le lieutenant-colonel Jean-Claude Gin, du groupement de gendarmerie de Savoie. Le guide, "un homme expérimenté bien connu dans le milieu", aurait alors décidé de faire évacuer le groupe par une échelle accrochée le long de la paroi.

"Trois personnes ont réussi à regagner la rive, mais quatre autres n'en ont pas eu le temps et ont été emportées par la vague d'eau", selon l'officier. L'une d'elle a été bloquée dans une vasque et a pu être secourue par un pêcheur et évacuée à l'hôpital de Moûtiers. Victime d'un pneumo-thorax, ses jours ne sont pas en danger, selon la gendarmerie.

"Peu de chances de les retrouver vivantes"

Les trois autres, dont le guide, emportées par le courant seraient tombées d'une cascade de 45 mètres de haut, "laissant peu de chances de les retrouver vivantes", a déclaré la gendarmerie.

Les conditions météorologiques sur place sont "mauvaises", a précisé une source au sein de la gendarmerie, et la zone est connue pour être accidentogène avec notamment une chute d'une quarantaine de mètres située à proximité.