Sans nouvelle de Maëlle et Tony

  • A
  • A
Sans nouvelle de Maëlle et Tony
Pour faire progresser les recherches, les parents de Maëlle ont diffusé la photo de leur fille, disparue depuis le 28 août dans le Var.@ MaxPPP
Partagez sur :

L’adolescente de 14 ans et le marginal de 23 ans n’ont plus donné de nouvelles depuis le 28 août.

"Pour nous, il y a enlèvement et détournement de mineure". L'inquiétude des parents de Maëlle, une adolescente portée disparue 9 jours à Roquebrune-sur-Argens, est à son comble. La jeune fille, âgée de 14 ans, n'a plus donné de signe de vie depuis le 28 août, jour où elle a disparu du domicile familial, dans le Var. Elle pourrait avoir pris la fuite avec Tony, un vendeur de beignets qu'elle fréquentait et qui vivait dans un camping voisin. Le jeune homme est lui aussi aux abonnés absents depuis le 28 août.

Les parents de Maëlle, qui souhaitent élargir le champ des investigations, seront reçus mercredi par le parquet de Draguignan avec leur avocat. L’enquête, initialement lancée pour "disparition inquiétante", a déjà été élargie au délit de "soustraction de mineure". Désormais, une information judiciaire pourrait être ouverte dans les prochains jours.

Le duo aurait été aperçu près de Cannes

Les premières investigations ont permis d’établir qu’un couple correspondant au signalement des deux disparus aurait été déposé par un chauffeur de taxi non loin de Cannes, dans les Alpes-Maritimes, la nuit où l’adolescente a disparu. Des témoins auraient par la suite aperçu le duo non loin de la gare Menton. Peu de temps avant sa disparition, Maëlle aurait confié par SMS à des amies qu'elle allait partir en Italie avec son amoureux, révèle mercredi Le Parisien.

Pour faire progresser les recherches, les parents de Maëlle ont diffusé la photo de leur fille aux yeux bleus et aux cheveux châtains Pour ses parents, Maëlle est "une enfant sans problème" et qui n'a "jamais fugué". "Elle ne serait jamais partie sans un coup de fil ou un SMS", a confié  sa mère au Parisien.

Un marginal surnommé "Tony le Trouillard"

De son côté, la mère de Tony, qui n'a pas vu son fils depuis trois ans, juge peu probable une "cavale" de son fils. "On le surnomme Tony le trouillard", assure-t-elle dans un entretien au journal Sud Ouest. "La petite a disparu et Tony doit se cacher, il a peur", ajoute-t-elle. Selon elle, Tony, qui n'a pas de domicile fixe, voyage beaucoup en train.